One Piece Fr
Forum fermé.
Annonce
Oye oye peuple d'OP-FR. Nouveau topic de recensement, vous avez jusqu'au 2 juillet au soir pour vous recenser, http://op-fr.activebb.net/news-f25/-recensement-v2--t802.htm#7759
Partenaires




Tchat Blablaland
Topsites
Merci à vous de cliquer toutes les deux heures sur ces images, cela contribue énormément au développement du forum.





Première approche [Pv: Zan'shi / Heishiro]

Aller en bas

Première approche [Pv: Zan'shi / Heishiro]

Message par Takeshi D. Satoru le Sam 1 Mai - 16:27

Cela faisait plusieurs jours que Satoru voguait sur les mers calmes de South Blue. Il avait beaucoup avancé depuis le départ de sa petite île, et il avait également vécu de nombreuses choses. Désormais, il n'était plus seul, il était accompagné d'un nouveau camarade, mais également nouvel ami. Cet homme, Yuba, était un guerrier puissant, un allié de taille. Il valait mieux avoir cet homme à l'esprit plus que diabolique de son côté plutôt qu'en ennemi.
Il savait se battre, ce n'était plus à prouver, mais il restait un problème : il n'avait aucune autre qualification. Mais ce n'était pas grave pour le jeune capitaine. Tant qu'il apprécie ses camarades, il se fout de ce qu'ils savent faire ou non. Au moins, Yuba avait de bon yeux, et c'était la raison pour laquelle il se trouvait actuellement à la vigie. Il scrutait l'horizon, et venait justement d'hurler qu'une île se trouvait au large. Après quelques longues minutes, le bateau arriva à cette île. Elle n'avait rien de spécial, seule une ville se trouvait en son centre. Le port n'était pas immense, il n'avait que quelques bateaux amarrés. Sur ces dizaines de navires, aucun ne semblait être de la Marine. Ils allaient donc pouvoir être tranquilles sur cette île.
Le capitaine avait déjà une idée en tête, il voulait compléter son équipage. Son but était Grand Line, et pour y arriver, il se devait d'avoir de puissants Nakama sur qui il pourrait compter et qui l'épauleraient dans sa quête d'aventure.
Lui et Yuba se séparèrent, ils avaient comme mission de trouver le plus de bras possible, des hommes vaillants et forts, des hommes pleins de courage, des pirates avec des convictions, des vrais hommes. Ils se donnèrent rendez vous au coucher du soleil devant le bateau, en espérant chacun de son côté qu'ils trouveraient de bons compagnons ...
Le jeune homme se dirigea donc directement vers l'endroit où tous les pirates se retrouvaient, quel que soit leur âge, quel que soit leurs buts, chaque pirate qui se respecte se retrouvera toujours dans un bar. Et c'est la raison pour laquelle il cherchait un bar ou une taverne, la plus mal famée possible. Il demandait aux passants, aux commerçants, tous lui donnaient la même adresse. Cette taverne, nommée "La Chope rouge" était considérée comme un véritable nid à pirates. Tous les habitants s'en éloignaient le plus possible, seuls les bandits osaient y pénétrer. C'était l'endroit parfait pour Satoru, qui s'y dirigea directement.
Effectivement, on entendait un énorme brouhaha à plusieurs mètres de la rue elle même. Cette dernière se trouvait d'ailleurs dans une petite ruelle sombre et humide. Le pirate entrât calmement dans l'édifice, il se posa au bar et commanda une bonne bière au serveur. Ce dernier la lui apporta rapidement. Tout en sirotant sa boisson, le capitaine analysa les personnes autour de lui. Il n'y avait rien de spécial, si ce n'est cette petite silhouette, elle semblait bien familière au pirate. Un gamin en manteau dans un tel endroit, ça ne pouvait être que lui ... Satoru demanda au serveur d'apporter de sa part un gros verre de lait au gosse de l'autre côté de la salle. Suite à ça, il empoigna son verre qu'il avait préalablement terminé et le lança sur l'étagère en verre derrière le comptoir du bar. Un énorme bruit ressortit de ce lancer, des éclats de verre volaient en toutes directions et jonchaient désormais le sol. Cet énorme fracas avait calmé toute la salle, plus aucun bruit n'étais émis. Tous regardaient l'auteur de cet acte, qui se mit debout sur le comptoir, afin que tous puissent le voir.

"Vous tous, les marginaux du monde, vous êtes condamnés à vivre reclus de la société, condamnés à vous saouler pour oublier vos problèmes. Reprenez votre liberté ! Venez avec moi, suivez la voie de la piraterie sous mes ordres ! Soyez libre comme le vent, montrez cette haine qui vous consume au reste du monde ! - L'assemblée se mit à hurler, à crier de joie, comme si un démon avait pris possession de leurs corps - Je cherche des hommes braves, des hommes puissants, loyaux et pleins de courage ! Je vous montrerais ce qu'est l'aventure, la vraie. Votre nom résonnera à travers les mers et il fera trembler les autorités ! - Ils criaient de plus en plus fort, excités par les paroles du capitaine - Que ceux qui sont intéressés me rejoignent, moi, Takeshi D. Satoru. Je vous attendrais au coucher du soleil sur le port. Faites passer le message aux pires crapules que vous connaissez ! Pour prouver votre puissance et votre courage, nous attaquerons l'île de la Justice.ce sera un gros coup, vous permettant de vous venger des ces chiens du Gouvernement qui vous empêchent de vivre comme bon vous semble ! Je vous attends, ensemble, nous construirons la nouvelle ère de Piraterie !"

Le capitaine descendit alors du comptoir et se dirigea à nouveau vers la sortie. L'intérieur était encore plus agité qu'avant, Satoru avait motivé tous ces hommes. Il n'y avait rien de plus facile pour lui que de manipuler de tels simples d'esprit avec un petit discours improvisé. Il espérait que de vrais combattants se joignent à lui, il n'avait que faire des soulards qui remplissaient le bar. Si il avait fait ça, c'est qu'il a senti quelques esprits forts, quelques envies meurtrières grandir de plus en plus au fur et à mesure de son discours. Tout ceci n'était qu'un test afin de déceler les vrais hommes puissants dont il avait besoin. Il espérait qu'ils viendraient, surtout le gamin ...
Désormais, il ne lui restait plus qu'à attendre. Il s'allongea sur la figure de proue du bateau, observant le ciel et attendant patiemment le soir. Bientôt, il allait passer à l'action ...


HRP > Petit post vite fait pour se rencontrer, l'ordre de post n'est pas établi, faites comme bon vous semble. Lorsque ce sera fait, on pourra directement embrayer sur l'attaque Cool < HRP
avatar
Takeshi D. Satoru
Pirate

Masculin Messages : 177
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 23
Localisation : South Blue // Île de la Justice
Camp : Cap'taine Pirate

Feuille Personnage
Niveau:
16/50  (16/50)
Points:
0/20  (0/20)
Grade / Prime: 10 000 000 berry

Voir le profil de l'utilisateur http://rebornforever.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première approche [Pv: Zan'shi / Heishiro]

Message par Limmroy Volere le Sam 1 Mai - 20:11

    Une fin d'après midi calme, sur une île à peut prêt calme. De violents bruits et cris se faisait entendre dans une ruelle malfamée, mais rien d'inhabituel et de vraiment inquiétant, si on se référençait aux autres jours ordinaires, celui ci était vraiment paisible et reposant. Et rien de mieux qu'une fin d'après midi comme cella là pour se balader sur les quais, ou encore allé à la pèche. Le ciel était bleu, et peut de nuage à l'horizon, mais quelque chose d'intrigant aurait put piquer la curiosité des passants, s'ils avaient regardait dans le ciel à ce moment là. Une forme, assez longue, volé dans le ciel, elle était de couleurs assez claires, et une seule couleur de cette chose était vraiment visible, sur un fond bleu, une tache blanche est facilement distinguable, et pas moyen de la confondre avec un nuage, enfin pas à cette allure. De plus un cris l'accompagné, maillant joies, et sans doute un poil de surprise, et vers la fin ce cris souligné un peu d'appréhension. Quelques secondes avant que cette OVNI s'écrase, il s'était tout de même fait remarquer, et les passants l'ayant vu pourraient vous jurer qu'avant que cette chose s'écrase sur un bateau amarré au port depuis peu, de multitude de bulles se formèrent, et le plus incroyable fut de voir un bateau complètement recouvert de savon comme par magie. Les curieux s'approchèrent, les peureux déguerpirent, et une forme indistincte sortit de ce flot de bulles incessante.

    -Oy! Salut tout le monde.


    ***

    Plus tôt, un jeune homme se promenait, dans les ruelles de cette même île. Il avait laissé entendre qu'il se prénommait Limmroy Volere, le magnifique roi des bulles. Il avait fait en sorte que son nom passe dans tous les recoins de la ville, il avait prévu de faire une représentation de son spectacle à l'heure du gouté, et son plan aujourd'hui s'était de travailler sur le mystère, la curiosité maladive des humains devrait faire le reste, enfin normalement. Car a la vue de son petit comité, soit il s'était trompé quelque part en donnant son nom à tout bout de champ, soit la curiosité des gens n'était plus ce qu'elle était, ou qu'elle n'ai jamais était. Mais c'était trop peu pour décourager le jeune Ménestrel. Il commença donc son spectacle devant une foule un peu septique, qui commença à changer d'expression au fur et à mesure que la représentation avancé, de plus, le mot passa dans toute la ville, avec un peu de retard certes, mais de nombreux spectateurs s'étaient joint aux premiers.

    Il avait commencé son show par un tour d'illusionniste, pour ensuite passé par un tour de funambule qui n'avait pas froid au yeux, il avait chanté quelques chansons, et continua sur sa lancée, en montrant ses cabrioles et autres acrobatie, jusqu'à la fin de son spectacle. Pour finir avec son chef d'œuvre, sa dernière création, et pas des moindre, et même s'il s'était posé la question de savoir si oui ou non il allait la montrer, pour cause qu'elle n'était sans doute pas encore bien fignolé, il avait décidé de faire son clou du spectacle, et pour une fois son caprice n'en était pas la cause, mais plus l'excitation. Dans de grands gestes il annonça son dernier tour.

    -Et rien que pour vos yeux ébahi cher publique, en toute première mondiale, (il avait compris à la suite de plusieurs fois que cette phrase avait toujours un effet sur un publique assez naïf) je vais vous montrer mon incroyable tour qui me ferra s'élever dans les airs, pour atterrir sur cette maison juste en face. Soyez bien attentif, car sans doute plus jamais verrez vous de chose aussi grandiose.


    Et sur un sourire charmeur et fier de lui il commença la préparation de son dernier tour. Les spectateurs écoutèrent la sorte d'incantation prononcé par l'artiste, les yeux remplis d'étoiles et d'excitation.

    Awa Awa no Solid Art


    Le savon qui sortait des mains du jeune homme forma un disque d'un diamètre de trois mètre et d'une largeur de cinquante centimètres, qui s'était posé sur un socle fait plus tôt, une sorte de pente savonneuse fit son apparition sur le bord droit du disque. Une fois la chose bien solidifié et bien glissante, Limmroy se plaça juste en face de la pente, un liquide savonneux sortit de nouveau de ses doigts, formant un chemin de lui jusqu'à la construction.

    Awa Awa no Slide


    L'artiste prit de l'aillant et glissa rapidement sur le savon, pour ensuite rentré sur le disque, dans une vitesse assez hallucinante. C'est dans une posture penchée vers l'avant qu'il fit son premier tour, son deuxième tour, son troisième tour, de plus en plus vite, donnant parfois des petits coups de pied pour se donner un peu de vitesse dans les moment un peu ralentis. Il avait atteint une vitesse assez incroyable, les gens en avaient le tournis rien qu'en le regardant, et ils commençaient à avoir du mal à suivre, ce qui était un peu la même chose du côté de Limmroy. Une sorte de tremplin se apparu petit à petit sur le rebord gauche de l'édifice. Limmroy continua à tourner, et d'un coup il emprunta un chemin différent, et on le vit s'envoler dans les airs, tel une flèches venant d'être décochée. Tout s'était bien déroulé, mise à part qu'il ne se trouvait pas sur le bâtiment en face.

    ***

    -Ouf! La chance que j'ai eu. J'aurais put tomber à l'eau.. Eheheh!

    Limmroy tourna la tête de droite à gauche, regardant l'attroupement en face de lui, certains avec le sourire, d'autre avec un air qui devait dire « T'es quoi? T'es humain? Viens-tu de la lune? », l'oiseau les ignora, la paresse de leur répondre, ou de leur faire quelque pirouette, il venait de passer une bonne heure et demie à le faire c'était bon, en plus il avait faillit mourir (ce qui était une excuse comme une autre à un caprice disant, laisse les sur leur faim et leurs questions).

    Un oiseau arriva, non pressé, en croassant des choses aussi folles que le spectacles qui venait juste de prendre fin. Il avait un panier en osier dans ses sert, qui avait l'air assez lourd à la vue du perroquet qui montait et qui descendait.

    -Oooooh une bonne récolte.

    Même si ce volatil était aussi idiot que ses pieds, il avait tout de même pensé à ramener l'argent, il était pas si irrécupérable que ça. Le Ménestrel accueilli l'oiseau avec un immense sourire, et prit gentiment le panier des griffes de l'oiseau, pour découvrir... Un beau panier de linges sales, il allait tué cette stupide perruche. Cette même perruche qui sentit l'aura meurtrière de son maître qu'il préféra s'envoler plus loin en criant.

    -Lar meeeereuh ert dourcreuh!

    C'est en jetant le linge sur le bateau, qu'il se rappela qu'il était sur un bateau, et qu'il n'était surement pas à lui, il tourna la tête délicatement sur sa droite et remarqua un gars assez familier, qui le regardait depuis un petit bout de temps maintenant.

    -On s'est pas déjà croisé quelque part?


Dernière édition par Limmroy Volere le Dim 9 Mai - 1:37, édité 1 fois
avatar
Limmroy Volere
Ménestrel des Mers.

Masculin Messages : 104
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 26
Localisation : Dans tes pattes
Camp : Pirate

Feuille Personnage
Niveau:
12/50  (12/50)
Points:
0/10  (0/10)
Grade / Prime: 0 berrys

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première approche [Pv: Zan'shi / Heishiro]

Message par Murakumo Tsurugi le Dim 2 Mai - 4:05

Le vol du dragon... Murakumo ne peut pas s'empêcher de sourire légèrement sous sa capuche, se souvenant de ce voyage alors qu'il s'assied tranquillement à une table au fond du bar, la chope rouge... Un voyage assez long, mais qui valait le coup : passer son temps à battre tranquillement des ailes, sentant le vent le porter, comme si son poids était réduit à quelques grammes. Voler tranquillement parmi les oiseaux, qu'ils soient géants ou non, ou toute autre créature volante, comme l'une d'entre elles, ce qui d'ailleurs techniquement le cas ! Ninja ou pas, Mura ne peut pas s'empêcher d'adorer cette sensation, si douce, si amusante ! Et surtout, si relaxante ! Du coup, prenant son verre de lait-fraise de sa main droite, et commençant à boire le liquide sucré tranquillement, il laisse son regard errer autours de lui, savourant sa solitude, tout en réfléchissant à la suite : que faire maintenant ? Bien qu'il se rappelle parfaitement de sa rencontre, aussi courte qu'intéressante avec ce pirate, Satoru, il ne parvient toujours pas à se décider sur ce qu'il doit faire à présent : stopper son voyage et retourner sur l'île de sa famille à Shabondy ? Cette seule et unique idée fait naître un frisson horriblement froid au sein de sa colonne vertébrale, manquant de le faire claquer des dents : il le sait... Il n'est pas prêt à y retourner... Ses nuits sont déjà assez horribles comme ça, ses cauchemars se faisant certes plus discrets, mais toujours aussi présents, une partie de lui lui souffle qu'il ne tiendra même pas deux jours sans faire une bêtise si il retourne là-bas ! Et chose étrange... Il est presque sur que effectivement, il ne tiendra pas si il tente de revivre à cet endroit ! Mais il le sent aussi... Il n'en peut plus : rester seul est peut être bien... Mais ce n'est pas bon non plus... Et ce pirate pourrait bien l'aider à trouver un motif... Un nouvel objectif dans sa vie ! Bien que continuant à s'interroger à ce sujet, Mura se demande quand même si devenir un pirate est vraiment une bonne idée, même si ce Satoru lui a montré que tous les pirates n'étaient pas des monstres en lui offrant à manger ce jour là, alors qu'il était complètement mort de faim et n'avait rien pour se payer à manger...

****Ce jour là, je l'ai pas suivit... Pourquoi en fait ? J'avais une bonne occasion ! D'accord, j'étais blessé et je pouvait pas me battre au maximum si il y avait eu besoin, mais quand même ! Maintenant, la question est... Qu'est ce que je vais faire ? Le chercher pour entrer dans son équipage ? Même si il m'a invité à le faire... Est ce que c'est vraiment une bonne idée ?****

Pour un peu, Mura aurait presque envie de soupirer, buvant une seconde gorgée de lait-fraise tandis qu'il se rend compte que en fait, à part un soucis d'éthique qui n'a pas vraiment lieu avec Satoru, il n'a aucune raison de refuser ! Après tout, les pirates sont libres, ont une vie d'aventure et ne respectent aucune loi... Rien de très différents des ninjas qui eux, se battent sans la moindre forme d'honneur et sont soumis uniquement à deux véritables lois : tout est bon pour terminer sa mission et ne tuer aucun innocent sous aucun prétexte ! Règles qui, Mura s'en rend compte, n'a pas vraiment lieu d'être avec lui... Vu qu'il est le dernier de sa famille. Même si il sent une légère douleur dans sa poitrine à cette idée, Quitter la voie du ninja pour suivre sa propre route lui parait être une idée valable ! Après tout, Tuer des innocents est une chose qu'il ne fera jamais... Si possible... Surtout qu'il en a marre de tuer... Mais pour le reste, l'idée de suivre toute sa vie une stupide règle qui, au final, peut le mener à la mort uniquement pour une toute aussi stupide mission ne fait que le dégoûter...

****J'ai pas envie de devenir un stupide pantin tout juste bon à obéir aux ordres qu'on lui donne ! La question est de savoir : comment ce Satoru se conduit en capitaine ?****

L'idée continue à tourner dans sa tête... mais avant qu'il ne puisse clairement y réfléchir, un énorme bruit de verre brisé retentit d'un coup dans l'air, faisant taire toutes les conversations et Murakumo relève brutalement la tête, toujours caché dans l'ombre de sa capuche, voyant LA personne qu'il s'attendait le moins à voir ! Un jeune homme à peine plus âgé que lui, aux yeux noirs brûlants d'une lueur étrange et aux cheveux corbeaux apparemment ébouriffés, cachés sous une capuche blanche, venant d'une sorte de gilet blanc à motifs de flammes rouges sur sa capuche et ses manches, ainsi qu'une rayure rouge qui traverse son torse. La sacoche verte, le pantalon large noir avec une rayure rouge sur chaque jambe et les chaussures délacées également noires, tout ça lui dit de suite de qui il s'agit : la seule personne qu'il connait et qui aime autant se faire remarquer ne peut être que l'objet de ses interrogations : Takeshi D. Satoru en personne !

****Satoru-Sama ? mais... Qu'est ce qu'il... Fait là ?****

"Vous tous, les marginaux du monde, vous êtes
condamnés à vivre reclus de la société, condamnés à vous saouler pour
oublier vos problèmes. Reprenez votre liberté ! Venez avec moi, suivez
la voie de la piraterie sous mes ordres ! Soyez libre comme le vent,
montrez cette haine qui vous consume au reste du monde !
Je cherche des hommes
braves, des hommes puissants, loyaux et pleins de courage ! Je vous
montrerais ce qu'est l'aventure, la vraie. Votre nom résonnera à travers
les mers et il fera trembler les autorités !
Que ceux qui sont intéressés me rejoignent, moi, Takeshi D.
Satoru. Je vous attendrais au coucher du soleil sur le port. Faites
passer le message aux pires crapules que vous connaissez ! Pour prouver
votre puissance et votre courage, nous attaquerons l'île de la
Justice.ce sera un gros coup, vous permettant de vous venger des ces
chiens du Gouvernement qui vous empêchent de vivre comme bon vous semble
! Je vous attends, ensemble, nous construirons la nouvelle ère de
Piraterie !"


Discours accueillit par des hurlements de joie venant de la majeure partie des gens présents... Et un sourire caché par l'ombre de la capuche de Murakumo qui ne peut pas s'empêcher de se dire que décidément, Satoru aime bien se faire remarquer ! mais le pire, c'est qu'il ne peut pas non plus s'empêcher de se dire que tout ce qu'il a dit est vrai ! Et surtout, il se rappelle d'un coup des raisons qui l'ont poussé à haïr la marine au départ : Ils ont pris sa famille sous leurs ordres, les ont fait faire les boulots les plus sales du genre, les ont envoyés un peu partout en mission, certains n'étant d'ailleurs jamais revenus... Et quand sa famille a été attaquée et détruite, ils ne sont pas intervenus pour l'aider ! Même si il sent encore la douleur à sa poitrine en se souvenant de cette fameuse nuit, et que sa vengeance sur l'équipage de pirate n'ai fait qu'aggraver les choses, il commence d'un coup à se demander ce qu'il doit vraiment faire, se rendant compte du vide atroce qu'il ressent au cœur ! Du coup, quand Satoru quitte le bar, Murakumo se lève, laissant quelques berrys derrière lui et quitte à son tour l'édifice, laissant la salle enfumée derrière lui et il déploie ses ailes, passant en forme hybride pour s'envoler, atterrissant sur un toit, tout en observant son peut être futur capitaine qui marche en dessous de lui, se demandant encore ce qu'il doit faire... Accepter ou refuser ?

****Hn, oh et puis après tout... J'ai pas de raison de refuser...****

Du coup, Mura désactive sa transformation, grimaçant légèrement sous la démangeaison qu'il ressent quand ses ailes et sa queue se rétractent, mais au lieu de sauter du toit pour rejoindre Satoru, il se contente de sauter de toit en toit, rapidement, suivant toujours ce dernier, avant de finalement arriver au port, apercevant un certain navire... Et il sourit légèrement, avant de se cacher derrière une cheminée, voyant... Un drôle d'oiseau atterrir sur le navire en question : un jeune homme aux cheveux blonds, un peu... Bizarre... La manière dont il est atterrit a d'ailleurs attiré l'attention de plusieurs personnes, dont Satoru, ce dernier observant le blond, ayant l'air de le connaître. Murakumo sent son cœur battre légèrement plus vite, ayant envie d'en savoir plus sur son peut être futur capitaine et donc, il reste tranquillement caché derrière la cheminée, s'asseyant sur le toit, utilisant la dite cheminée comme dossier, écoutant la voix qui lui arrive facilement, le navire étant à peine à dix mètres de lui et cinq mètres plus bas :

-Oooooh une bonne
récolte.


Récolte ? Mura observe légèrement, du coin de l'œil, voyant que le blondin, prend une sorte de panier, apparemment assez lourd des pattes d'un étrange oiseau, ayant l'air complètement ahuri. Mais il semblerait que le panier ne contienne pas ce que le blond croyait, ce dernier observant l'oiseau d'un regard particulièrement noir, le malheureux animal préférant s'envoler, ce qui arrache un soupir à Murakumo qui passe lentement une main dans ses cheveux sous sa capuche tout en cessant d'observer le blond, bien qu'entendant ce dernier parler à Satoru. Mais il ne prend plus la peine d'observer, observant l'oiseau qui s'éloigne dans le ciel nuageux au dessus de la mer, signe qu'un orage risque d'arriver sous peu, idée qui lui déplait légèrement. mais il se contente de hausser les épaules, chassant cette idée de son esprit, une seule pensée en tête :

****Satoru-sama connait pas mes pouvoirs... Et si je lui faisait une blague ? Hn ? Une... Blague ? Bon sang ! mais qu'est ce qui m'arrive ?! J'ai passé l'âge de faire ce genre de bêtises ! Mais... Ce serait si... Amusant ! hn... Pourquoi pas après tout, j'ai rien à perdre ! Et puis, si je veux arrêter d'être un assassin, autant que je prouve que je suis encore un enfant. La question est juste de savoir comment je vais faire...****
avatar
Murakumo Tsurugi
Pirate

Masculin Messages : 14
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 29
Camp : Pirate (des caraïbes XD)

Feuille Personnage
Niveau:
18/50  (18/50)
Points:
0/10  (0/10)
Grade / Prime: 0 berry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première approche [Pv: Zan'shi / Heishiro]

Message par Yuba le Dim 2 Mai - 17:15

6 jours, déjà, que Yuba et son nouveau capitaine avaient quitté l'île du Karaté, théâtres des débuts du nouvel équipage qui allait mettre a feu et à sang South Blue, les Zan'Shi no Shipuu! Quand ils avaient quitté l'île, Satoru était bien mal en point, et Yuba avait été sidéré de voir la vitesse à laquelle récupérait le jeune homme. 6 jours seulement, et déjà il gambadait comme un petit chevreau gracile sur le pont, à s'émerveiller de toutes les compétences de Yuba (qui, il faut l'admettre, sont nombreuses) en matière de bateaux. En effet, Yuba avait longtemps navigué seul, et savait donc parfaitement faire naviguer un bateau. Même si il n'avait aucune qualification au sein d'un équipage hormis ses (prodigieuses) facultés de combats, il savait pas mal de choses dans pas mal de domaines, exactement ce qu'il fallait pour l'instant, vu qu'ils n'étaient que deux.

Actuellement, Yuba se trouvait en vigie, et s'ennuyait d'ailleurs ferme. Pour passer le temps, il décida de faire quelques pompes sur les pouces, sa condition physique était loin de le satisfaire. Et c'est donc parti, on fait le poirier, sauf qu'au lieu de se tenir sur ses mains on le fait sur ses pouces, sinon c'est pas drôle. Et hop, hop, on monte, on descend, et ainsi de suite... Alors qu'il se redressait pour la 528ème fois, il aperçu a l'horizon un petit point. Se remettant sur ses pieds, il regarda plus attentivement, et confirma qu'ils approchaient bien d'une île. Hurlant ceci à Satoru, il s'empressa de redescendre, tout excité à l'idée d'avoir enfin un peu de distraction.

Le port ne comprenant aucun bateau de la marine, ils y entrèrent sans craintes. Leur but était de trouver de nouveaux compagnons, afin d'agrandir l'équipage et d'aller sur la route de tous les périls, Grand Line! Ils avaient cependant une petit idée derrière la tête, une étape avant Reverse Mountain. Les deux pirates avaient étés frustrés par leur défaite contre la marine, et entendaient bien se venger. Ils allaient enrôler du monde sur cette île, peu importe leur nature, leur force ou autre, ils ne feraient pas tous partis de l'équipage, ils allaient juste venir foutre le bordel et s'en mettre plein les fouilles.

Satoru avait insisté sur un seul point, à savoir que les hommes enrôlés devaient être de qualité, mais Yuba, qui avait une plus grande expérience de la vie, savait qu'il vallait mieux recruter un maximum de personnes, les hommes de valeur se démarqueraient au cours de l'assaut, et là ils pourraient les enrôler totalement.

Ils se séparèrent donc devant le bateau, se donnant rendez-vous au coucher du soleil au même lieu, chacun avec des compagnons. Partant de son côté, Yuba commença donc son enquête, et celle-ci commençait de la façon suivante: Se balader en écoutant les passants. Ils avaient toujours bon nombres de ragots à se raconter, et les histoires intéressantes s'apprenaient comme cela. Il finit par entendre quelque chose qui l'intéressait: 2 hommes, apparament des miliciens qui avaient finis leur servie, discutaient de choses et d'autres, jusqu'a ceci:

" Sérieux, aujourd'hui on a encore dû se rendre au Dauphin mal baisé, les mecs la-bas en manquent vraiment pas une pour foutre la merde..."

" Ah bon? Que s'est-il passé?"

" Ces tarés ont tabassés à mort un convoi de paysans qui ramenaient leurs récoltes en villes, ils en ont tués plus de la moitié, les ont éventrés, et ont décorés l'auberge avec leurs boyaux..."

N'en écoutant pas plus, Yuba entreprit de se rendre au fameux "Dauphin mal baisé", il trouverait surement ce qu'il cherchait là-bas. Il eu quelques difficultés à le trouver, car dès qu'il demandait le chemin à quelqu'un, il se faisait envoyer sur les roses. Il ne faisait apparament pas bon de chercher cet endroit et les gens qui le fréquentent... Raison de plus pour y aller du point de vue de Yuba. Perdant patience, il attrapa un quidam, et l'envoya voltiger à l'autre bout de la rue avec un violent coup de poing. Le rejoignant rapidement, il le réveilla à coup de claques, et planta ses yeux dans les siens:

"Ecoute moi bien mon gars! J'commence à en avoir ras l'cul, alors maintenant, tu vas m'indiquer comment on se rend au dauphin mal baisé, ou je t'étripe sans autre forme de procès! "

L'homme, absolument mort de peur, lui indiqua le chemin d'une voix tremblante. Yuba le remerçia en souriant, avant de lui enfoncer Shigure dans la tête, le clouant au mur. On était pas pirate pour rien, que diable!

Il n'était apparament plus très loin, et au bout de quelques minutes à peine il put se repérer aux cris qu'il entendait. L'établissement, joliment décoré des intestins dont Yuba avait entendu parler, était probablement l'endroit le plus mal famé de la ville. Personne n'habitait à proximité, et l'ambiance qui regnait était tout sauf sereine.

Yuba pénetra dans la bar en claquant bien forts les deux panneaux a volets. Un silence de mort se fit dans la salle. Tous les regards étaient tournés vers Yuba. Celui-ci promena tranquillement son regard dans l'ensemble de la salle, puis alla s'asseoir à une table. Alors qu'il s'installait, 3 hommes, dans le genre caïds, se levèrent et vinrent se planter devant lui:

"Eh mec, par chez nous on aime pas trop les gars dans ton genre...Qu'est- ce qui t'amène ici?"

Les 3 hommes avaient un regard mauvais, et n'avaient clairement rien a faire des explications que Yuba pourrait donner. Ce dernier decida donc de jouer la classique carte de l'intimidation:

"C'que j'fais ici ne regarde que moi, alors bouge ta grosse tête de merde, avant que je n'la fracasse, sale déchet"

La phrase eut l'effet escompté, à savoir que les hommes virent rouge, et tentèrent de se jeter sur lui. Ces mecs étaient habitués aux bagarres de rues, pour Yuba leurs mouvements étaient lents et maladroits. Ils ne le virent même pas se lever et dégainer, tout à coup il fut derrière eux. Se retournant d'un air stupéfait, ils n'eurent même pas le temps d'achever leur rotation que d'un coup leur sang gicla à de nombreux endroits. Yuba les avait tranchés une vingtaine de fois, et ce sans même qu'ils puissent le voir. Montant alors sur la table, il s'époumonna:

"Ecoutez moi bien bande de déchets! Je m'appelle Yuba, et je suis le second des Zan'Shi no Shipuu! Notre nom ne vous dit peut etre rien , mais nous sommes ceux qui ont dévasté l'île Karaté! Que tout homme ayant soif de combat se lève et vienne avec nous, notre cible est l'île de la Justice! Qui parmis vous ne rêve pas de se venger de ces putains de marines? Qui parmis vous ne veux pas se prouver, que ce soit aux autres ou a lui-même, qu'il n'est pas juste un petit délinquant de taverne mais un vrai dur a cuire? Suivez-moi, et vous serez riches! Suivez-moi, et vous serez des hommes! Suivez-moi, et pour vous une nouvelle vie commencera, une vie d'aventure, de liberté, une véritable vie! Maintenant levez-vous!"

Dans un mouvement de liesse générale, tous les hommes se levèrent d'un coup, et commencèrent à hurler. Yuba les mena à l'extérieur, et ils commencèrent leur descente vers le port, tuant tous ceux qu'ils croisaient. Yuba savait pertinement que très peu d'entre eux survivraient, et il s'en moquait bien. Ils n'étaient là que pour les aider à pénetrer dans la base, il exécuterait de ses propres mains ceux qu'il jugerait inutiles! Alors qu'ils arrivaient au bateau, Yuba vit un homme tomber du ciel et s'écraser sur le bateau! Ordonnant à ses hommes de rester a terre, il monta, et vit un mec blond et son perroquet. L'homme le remarqua soudain, et déclara:

"On s'est pas déjà croisé quelque part?"

"Je sais pas mon gars, mais une chose est sûre, tu viens de t'enrôler dans un équipage pirate! Bienvenue parmis nous mon grand!"

Après cet enrôlement forcé, Yuba remarqua alors Satoru, qui se tenait un peu plus loin:

"Yo Satoru! Alors, bonne récolte? J'ai avec moi une bande de coupes-jarrets, ils feront de bons pions! Qu'en est-il de toi?"
avatar
Yuba
Newbie des Mers

Masculin Messages : 198
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 23
Localisation : South Blue
Camp : eur ah ah!

Feuille Personnage
Niveau:
17/50  (17/50)
Points:
7/20  (7/20)
Grade / Prime: 5.000.000 Berry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première approche [Pv: Zan'shi / Heishiro]

Message par Heishiro Katsura le Lun 3 Mai - 1:44

Qui n’as jamais rêvé de côtoyer les oiseaux, de narguer les nuages et les hommes, et de filer dans le ciel sans avoir besoin de se soucier de quoi que soit ? Combien d’entres-eux sont capables de réaliser ce rêve ? Extrêmement peu. L’élite de l’humanité s’est vue conférée le pouvoir de se rapprocher du Soleil, tel est le point de vu du jeune homme. Qui s’est naturellement intégré et placé au sommet de ladite élite. Car oui, Heishiro peut voler. Il peut se libérer des hommes et de la Terre, et se vanter de chevaucher les vents.

Heishiro, grâce aux démons qui vivaient en lui, entre autre Mammon et Belphégor, et plus particulièrement le démon des nuages, ne laissait pas passer une occasion de se flagorner. Après tout, il est l’orgueil sous forme humaine… Et ce jour-là, il avait en tête de défier la Nature elle-même. Un défit à la hauteur du maître du monde ! Et il allait en prendre pour son grade. Mazette.

Alors, créant un véritable carrosse de nuage comme si c’était de la pâte à modeler, il put s’envoler. Pour une durée qu’il ne pensait pas aussi longue. Quitte à être maudit, autant l’être jusqu’au bout du bout. Même si ce n’est guère par choix…M’enfin, dans la vie, même Heishiro Katsura n’as pas toujours ce qu’il veut. Il a eu beau demander à Chuck Norris de venir dans son équipage, il n’a eu aucune réponse. Mais bon, on fait avec.
Comme dit plus haut, plein d’entrain et de viande, le jeune capitaine s’en était envolé en petite promenade, libre de se détendre et de se promener, l’esprit en paix. Une dizaine de mètres au dessus de l’Iron Maiden, il se dorait la pilule et dormait comme un beau diable. Ce qu’il était d’ailleurs, sa tombe bien. Ce qui tombe bien aussi, c’est un corps humain. C’est passionnant de voir avec quel aérodynamisme le corps humain prends l’air et augmente sa vitesse de course jusqu’au point de chute ô combien douloureux.

Fort heureusement, ce n’est pas ce qui produisit. Pas pour l’instant du moins. Endormit, il n’avait pas remarqué que le vent s’était levé et enfantait petit à petit une tempête de grande ampleur. L’Iron Maiden fila loin de l’orage et poursuivit son impressionnante route vers le futur, mais Heishiro ne se réveilla pas. C’est seulement quand la foudre claqua à deux mètres de lui qu’il prit conscience de son problème.

- Alalala, trouva—t-il seulement à dire.

Et, sans attendre une seconde de plus, une bourrasque l’emporta loin. Loin. Loin. En chemin, long, il se décida à manger ses quelques vivres, environs une tonne et demie de viande de toute sorte, et acheva d’ingérer ses maigres ressources liquides potables. Puis, trouvant le trajet trop long s’endormit. Et c’est ainsi que débuta l’histoire pathétique d’un homme qui, désirant rien de plus que de se reposer, s’embarqua dans une mission suicide contre un QG de la marine surprotégé. Bienvenu dans ce monde.

Il parla dans une langue étrange et, ignorant ce curieux dialecte, Heishiro ne put répondre que par un clignement d’yeux, affichant une expression faciale des plus ridicules à en juger par l’hilarité générale qu’elle généra chez les indigènes. Souhaitant paraître poli et ne pas se montrer discourtois (en partie parce que plusieurs arcs étaient braqués sur lui), le jeune homme voulu s’intégrer au fou rire du groupe, et les imita en riant à son tour. Cependant, cet accès de bonheur fut très succinct. Pas seulement parce qu’Heishiro n’est pas sujet aux effusions de joie, mais aussi car l’on rigole beaucoup quand on a les pieds et les poings liés, menotté et ficelé tel un porc, sur un bâton en bois. Beaucoup moins.

Flash Back :

La tempête l’emporta plus loin qu’il ne l’avait estimé. D’après ses calculs, il se trouvait non loin d’une petite île à l’ouest de West Blue. Mais ses calculs étaient loin d’être précis. Et, il l’apprendra par la suite, Heishiro se retrouva perdus au milieu de Est Blue, une région qu’il avait visité il y a quelques années de là. Mais comme un malheur n’arrive jamais seul, son pouvoir du nuage le lâcha et il chuta comme une merde au dessus d’une île volcanique.

Fin du Flash Back.


Lorsqu’il se réveilla, souffrant un peu partout, il vit à dix centimètres de lui, le visage d’un homme rouge, bleu et jaune, les dents pointus et l’air peu commode, gueulant à tue-tête des ‘ Mouh ! ‘ effrayants.
Porté par deux autochtones à l’air pas commode – bariolés de peintures de guerre et tenant fermement une lance menaçante – et constamment embrocher par des curieux, il arriva une dizaine de minutes plus tard dans ce qui devait être le village de ses ravisseurs. Il avait mal un peu partout, car, pris pour un simple morceau de viande, il avait été malmené et attendrit à coup de piques, accompagnés d’une succession de ‘ Muh ! ‘ tout à fait convainquant dans le rôle de celui qui a faim et qui est pressé de découper la viande.
Avisant l’architecture des lieux : de singulières cabanes de taille importantes, mais montées sur plusieurs grosses roues et attachées par plusieurs chevaux. Le jeune homme soupira et, d’un ton navré, s’exprima à voix haute.

- Alalala, quelle idée saugrenue que de créer des maisons mobiles ! Cela ne durera pas bien longtemps, ah ah –urg !

Un glapissement indécent et inélégant dut à la pertuisane qu’on lui enfonça dans les côtes, l’intiment fermement de ne plus l’ouvrir, l’interrompus dans son commentaire désobligeant. Courageux, mais pas téméraire, le pirate obéis à l’injection muette et douloureuse. En effet, sans trop qu’il sache pourquoi, il avait remarqué que son fruit son fruit du démon ne donnait aucun résultat lorsqu’il en usait. Il avait beau se démener pour que la ferraille ne s’enfonce non pas dans sa chaire, mais dans les nuages qui étaient censés composés son corps dit de divin, d’athlétique, de magnifique, d’admirable…rien ne se produisait et l’acier le blessé douloureusement à chaque fois.

Malgré sa flagrante éminence et supériorité, les indigènes, comme nous l’avons noté précédemment, ne le traitaient pas avec plus de considération qu’un vulgaire cochon sauvage…D’ailleurs, c’était sûrement le sort qui lui était réservé, finir en gigot d’Heishiro ! C’eut était indubitablement, relativisa ce dernier, le meilleur repas de leurs pathétiques vies et qu’à n’en a pas douter il serait la viande la plus délicieuse et raffinée du monde ! Mais cela ne le rassura plus que ça à dire vrai. Et c’est hommes, c’est êtres abominables, n’étaient à cours sûr pas digne d’une telle viande. Et oui, même sur le point d’être dévoré, Heishiro n’en oublie pas son ego démesurément grand.

Soudain, le ciel cessa de bouger, et il voyait la cime d’imposants arbres. Le pirate en déduit qu’ils s’étaient arrêtés pour allez voir le chef. Les têtes des guerriers disparurent de son étroit champ de vision, mais selon son instinct, il n’était pas pour autant seul (le raclement distinctif d’un couteau contre du bois aidant pour beaucoup). Puis, le claquement du silex confirma ses soupçons et ça crainte, c’était l’heure du barbecue…Ce qui parut pour une éternité plus tard, Heishiro eut la désagréable sensation que des flammes lui léchaient le dos et qu’il fallait désormais réagir très vite. Perspicace n’est-ce pas ?
Toujours est il qu’il restait une question en suspend. Comment s’en tirer ?!

Cherchant une solution pour se tirer du pétrin dans lequel il s’était encore fourré, le jeune pirate se balança de droite à gauche, comme le lui permettait ses liens, et ce qui offrait un peu plus de répits à son dos.

- Alalala…

Une curieuse odeur emmenait de se corps d’Apollon. Le cuisinier semblait s’être amusé à saupoudrer de plusieurs épices le ventre d’Heishiro. Encore un costume de niqué… Il s’attarda un instant sur les aromates, se demandant à quelle sauce il fallait s’attendre. Au sens propre du terme malheureusement. Elles étaient de toutes les couleurs : rouge, jaune, verte, violette…Violette ? Peut être que ? Il remua de sorte que les poudres s’avancèrent près de sa bouche. Puis, tendit les muscles de sa gorge jusqu’à les faire saillir et tira la langue au maximum, afin de pouvoir goûter à ce mystérieux condiment. Même à l’article de la mort, c’était toujours son estomac qui passait en premier ; comme un air de déjà vu…Le mégalo gastronome éprouva le goût dans sa bouche, fit remuer la poudre avec sa langue et sentit les larmes lui monter aux yeux. De l’eau par pitié ! Mais cet épice, Heishiro en était sûr à présent, avait une autre propriété que celle d’ôter toute sensation à la langue…Un atout qui permettrait au pirate de quitter cette situation embarrassante. Humidifiée, elle était hautement inflammable et légèrement explosive. Exactement ce dont il avait besoin dans le cas présent. Penchant la tête sur le côté pour viser, il cracha la poudre et, désireux d’admirer l’effet escompté, il ne ferma pas les yeux. Même si l’effet secondaire était des plus douloureux.

La fumée violette, caractéristique de cette combustion s’élevée dans les airs, alors que les flammes, désormais assez hautes, dévoraient les liens. Ainsi que la peau du jeune homme, cicatrisant néanmoins quelques plaies superficielles. Il se jura de plus manger que de viande crue. Promesse qui ne durera bien sûr pas plus de quelques minutes.

L’épais est singulier écran de fumée tint en respect les indigènes qui s’étaient mis à exécuter une étrange danse autour du foyer. Quand la corde céda, Heishiro chuta lourdement sur les flammes, achevant de calciner son magnifique costume. Profitant de l’effet de surprise, il roula sur lui-même, repoussant du même coup de quelques années son pèlerinage en enfer et soupira, enfin libéré. Mais il n’était pas encore tiré d’affaire, loin de là. Le psychopathe vérifia fiévreusement si son fruit était à nouveau actif, et soupira de soulagement en constatant que deux lames sortirent de ses avants bras meurtrit.

Le soleil, à son zénith, brillait d’un éclat arrogant. Encore hébété et sous le choc, le boss du Master of Puppets courrait dans la forêt à travers les lianes et le feuillage. Les branches giflaient son visage douloureux, alors que de nombreux cailloux s’enfonçaient dans ses pieds nus. Dans son dos, il entendait distinctement les arcs claqués et les flèches sifflaient avant de s’enfoncer dans l’écorce des titanesques baobabs. Il était dans de sals draps et se demandait comment s’en sortir.

La lumière de l’astre passant à travers la végétation luxuriante crée un jeu d’ombre troublant aux yeux du pirate. Son adrénaline ne faisait qu’affluer de plus en plus vite dans son sang. En fait, c’était plus son sang qui affluait parmi l’adrénaline…Il courrait vite, mais visiblement pas assez, car il sentit une pointe en fer s’enfoncer dans la chaire de son épaule droite. La douleur l’irradia un instant, mais il avait connu bien pire, depuis qu’il était devenu le capitaine du Master of Puppets.

Flash Back (pourrit) :

- Naaan ! Pas le gourdin ! Reposez ce lance-flamme ! Et vous là ! Ne touchez pas à ce lance rocket s’il vous plaiiii-aaaarrg !

Fin du Flash Back :


Il dut cligner des yeux à plusieurs reprises, aveuglé par la soudaine et violente lumière qui, ne passant plus à travers la végétation, était libre d’explosée de toute son intensité. Il n’y avait qu’Heishiro pour contester cette force. Mais pour l’heure, il n’était pas disposé pour un duel épique face à une gigantesque boule de gaz constamment éprise d’explosion nucléaire. Ou Heishirienne si vous vous souhaitez comparer. Le sable fin, sous ses pieds nus et blessés, lui faisait l’effet de marcher sur un nuage de coton, après la terre et la pierre. L’eau, face à lui, n’était plus le vaste empire à craindre, mais plutôt un havre de paix et une barque de secours. Un maudit des flots qui trouve refuse sur l’océan et qui fuit la terre, n’est-ce pas un comble ?
Toutefois, sans navire, il n’irait pas bien loin. Il entendant les hommes qui se rapprochaient rapidement et inexorablement. Et sûrement pas poussés par des intentions pacifiques et louables. En somme, Heishiro était toujours dans une merde monstrueuse. Enfin, tout de même pas assez impressionnante pour faire vraiment peur au futur maître du monde !

Le visage ensanglanté, comme ses pieds et son épaule, Heishiro faisait face à la forêt, paume ouvertes. Un étrange sourire s’étirant sur ses lèvres. Devant lui, alignés en une longue rangée, les guerriers menaçaient Heishiro de leurs arcs ou lances. Le capitaine, dans cette position, semblait être celle de celui qui se rends, vaincu. Alors pourquoi affichait-il néanmoins une expression victorieuse ? Mais qu’avait-il derrière la tête ?

- Alalala…Notre rencontre fut brève, mais très enrichissante, messieurs. Toutefois, nous devons vous vous quitter. Une chance pour vous que nous ne soyons que très peu rancunier.

Heishiro se fendit d’un immense sourire, exhibant sa parfaite dentition, malgré les filets de sang qui la marbraient. Et sans un geste de plus, une salve de coup de feu partie. Ainsi, un homme les bras grands ouverts, fit couler le sang de guerriers sur le blanc du sable.

- Il nous reste tout juste assez pour y allez…

Y allez ? Où ? Etait-ce la raison de la suffisance du gentleman ? Avait-il trouvé ce qui le sauverait ? Vous le saurez au prochain volume !

Ou pas.

Usant de ses pouvoirs fraichement retrouvé, il conçu un nuage assez grand pour y tenir assis sans risquer de tomber par-dessus bord. Réflexion faite, il préféra s’allonger afin de récupérer un peu de force et de repos, puis fit léviter et avancer l’étrange moyen de locomotion et, à quelques mètres seulement des vagues, quitta l’île des cannibales. Ou de ce qu’il en restait.

Fort heureusement, Heishiro était loin d’être faible, et mis à part que son estomac gargouillait terriblement, il se sentait relativement bien. Le psychopathe regretta amèrement de n’avoir goûté à ses ravisseurs, mais se consola en se disant qu’ils étaient sans le moindre doute absolument infect.
Le vent de la mer giflait méchamment son faciès lézardé de sang, et ôta son pauvre chapeau, réduit à l’état de charpie, mais dans lequel il conservait toujours l’essentiel du gentleman. Une tenue de rechange qu’il enfila, à son plus grand bonheur, un autre haut de forme plus glorieux et un étrange masque de carnaval qu’il enfila pour se protéger de l’air salé sur ses plaies fraiches. S’il n’était pas assez bizarre à l’origine, il venait de porter le coup de grâce. Le masque était blanc et noir, avec une main squelettique gravé dessus. Assez funeste, mais incontestablement beau. Même s’il ne serait sûrement pas facile de compter fleurette avec ceci sur la tête. En plus de ça, il était habillé en costard au beau milieu de l’océan…

Enfin, il entendit les voix de l’équipage du navire qu’il comptait aborde. Eh oui, c’était ça son fameux plan. Des éclats de rires, des grognements d’ivrognes, des couinements d’enfants…Bon, la lutte ne sera pas longue, se réjouissait le pirate. Alalala, comme il l’aurait dit lui-même. L’ombre de la coque le mit à l’abri du lourd soleil et il resta un instant ici, les yeux clos. Puis, il sauta d’un bon, arme à la main et cria :

- Ce navire est à nous !

Il y avait quoi, cinq bonhommes ? Une demi-portion en plus de ça ? Mais ce qu’avait négligé Heishiro, c’était qu’ils s’agissaient d’un équipage de pirate qui sévissait dans la région. Ils étaient armés et n’avaient visiblement pas l’intention de se laisser faire. Zut de zut. Journée de merde. Les pirates avaient vus surgirent de nuls par un homme en costard de bourge, un drôle de masque sur la tête et portant un katana dans chaque main. De quoi faire un choc, non ?

- Pourriez-vous nous préparer quelques pitances, s’il vous plait messieurs les gibiers de potence ?


Dernière édition par Heishiro Katsura le Dim 6 Juin - 19:41, édité 1 fois
avatar
Heishiro Katsura
Capitaine des Best of the Beast || Commandant du Master of Puppets

Masculin Messages : 177
Date d'inscription : 29/11/2009
Age : 25
Localisation : Un peu partout à la fois.
Camp : Capitaine Pirate.

Feuille Personnage
Niveau:
22/50  (22/50)
Points:
0/23  (0/23)
Grade / Prime: 0 berrys

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première approche [Pv: Zan'shi / Heishiro]

Message par Shikisha On'Tei le Ven 7 Mai - 22:03

[Euh.. J'veux pas faire mon chieur mais, Heishiro, comment tu fais pour être dans un Event dans une autre mer et ici ? Va falloir m'expliquer vieux, à moins que ce soit un topic background..]

___________________________

~~>[i]Shiki's Theme
One piece golden age sisi la famille wesh
avatar
Shikisha On'Tei
● Modérateur ●

Masculin Messages : 226
Date d'inscription : 21/11/2009
Age : 25
Localisation : En fuite sur les mers !
Camp : Pirate

Feuille Personnage
Niveau:
20/50  (20/50)
Points:
9/20  (9/20)
Grade / Prime: 15.000.000 berry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première approche [Pv: Zan'shi / Heishiro]

Message par Takeshi D. Satoru le Dim 16 Mai - 3:36

HRP>Je poste sans prendre en compte le post d'Heishi, afin de ne pas traîner le Rp en longueur... < HRP

Ah ... Il soupira un gros coup. Les rayons chauds et brillants du soleil lui brulaient les pupilles. Le capitaine ouvrait lentement ses yeux, écartant avec douleur ses deux paupières l'une de l'autre. Le soleil se couchait, et Satoru était couché dans le mauvais angle : le visage face à l'astre qui disparaissait peu à peu. C'était une pose assez particulière et singulière qu'arborait le pirate, allongé sur la figure de proue, la tête dépassant au bout et pendant vers le bas, en direction de la ville. Satoru se retrouvait toujours dans des situations comme celles ci lorsqu'il se réveillait, dans des poses complètement ridicules. Il avait eu de la chance, si il avait été encore plus turbulent, il serait directement tombé dans l'eau, ce qui aurait été très fâcheux pour lui ... Enfin, si il sortit des bras de Morphée, ce n'était pas pour rien. Un énorme bruit sourd, apparemment de chute, était provenu du bateau, pas très loin de lui. Ce "Boum" résonnait dans son esprit pas encore totalement éveillé, ne comprenant pas trop ce qu'il se passait. Lentement, il tenta de se lever afin de voir ce qu'il se passait ici. Chacun de ses muscles avait du mal à se mouvoir, pris par la fatigue. Mais il réussit, avec la plus grande des peines, à faire un petit saut vers le pont du bateau. Mais l'atterrissage ne se passa pas si bien que prévu par le pirate ... La question que n'importe qui se poserait serait : mais qu'est ce que tout ce savon fout sur le sol ? Malheureusement pour Satoru, Son esprit à peine éveillé et sa vue embrumée ne purent lui permettre de voir cette couche gluante et glissante sur toute la surface du pont. Ainsi, à peine le premier pied avait effleuré le plancher de bois qu'il glissa rapidement, ayant tout de même une notion de réflexes, le pirate tenta de se rattraper à l'aide de son autre jambe. Malheureusement, ce pied avait le même destin cruel que son homologue et glissa aussi rapidement que l'autre, menant le pirate à une chute certaine.Pourquoi ne pas se rattraper avec ses mains ? Et bien cet imbécile n'a rien trouvé de mieux à faire que de les fourrer dans ses poches, juste avant de sauter, c'est complètement débile je vous l'accorde. Et c'est ainsi que le visage du pirate vint rencontrer de façon assez violente le parquet du pont. Ce choc là l'avait sûrement bien réveillé, et enfin sortit de son état quasi comateux, il avait repris conscience. Et il avait surtout pris conscience de ce qu'il venait de lui arriver. Doucement et prudemment, il se remis debout sur ses deux pattes. Une lueur de haine lui traversa les yeux, il tournait rapidement la tête, à la recherche de la cause de sa chute. Il cherchait également d'éventuels témoins, qu'il pensait déjà à tuer si ils venaient à se moquer. A quelques mètres de lui, il aperçut une silhouette familière. Jeune homme blond, debout, avec quelques linges sales à ses pieds. Il regardait dans la direction du capitaine avant d'ouvrir la bouche pour enfin parler. Satoru le connaissait, il l'avait déjà rencontré quelques jours plus tôt. Il s'agissait de Limmroy Volere, et le capitaine savait très bien que la présence de ce savon gluant sur le sol et du blond sur le bateau n'était pas hasardeuse, ça avait un lien, et il le savait. Le blondinet avait terminé sa question, adréssée à Satoru. Il lui demandait si ils ne s'étaient pas déjà croisés quelque part, et alors que Satoru s'apprêtait à répondre, une présence non désirée vint s'immiscer entre les deux jeunes hommes. Il ne le voyait que de dos, mais ayant reconnu la tenue de l'intrus, le pirate avait deviné qu'il s'agissait de Yuba. Il venait de répondre à la question de Limmroy et l'avait enrôlé dans l'équipage, sans même demander son avis à l'intéressé. Satoru, agacé par l'incruste de son second, avait comme projet de l'envoyer valser quelques mètres plus loin à l'aide d'un Rondhouse kick digne de notre ami Chuck. Mais son ami s'adressa à lui, ce qui lui fit oublier toutes ses pensées.

"Yo Satoru! Alors, bonne récolte? J'ai avec moi une bande de coupes-jarrets, ils feront de bons pions! Qu'en est-il de toi?"

Il avait recruté des hommes ? C'était l'essentiel, et Satoru lui accorda donc son pardon divin. des coupes-jarrets, le capitaine en avait également amassé un bon p'tit tas, il leur avais donné rendez vous à la tombée de la nuit, et il les entendait de loin, arrivant en semant la pagaille la plus totale sur leur chemin. Il espérait tout de même trouver de vrais compagnons, même si ces "pions" allaient être utile.

"J'ai aussi quelques soulards qui arrivent pour les envoyer au front, ça fera une bonne diversion. Je compte également sur la présence d'un ancien ami, un gosse que j'ai rencontré sur les mers il y a quelques temps. - Le pirate marcha quelques mètres et s'approcha du blondinet - Yo Limmroy ! Ça faisait longtemps mon gars ! Alors maintenant tu t'es décidé à rejoindre mon équipage ? Je savais que tu regretterais ton refus ! Tu ..."

Le pirate fut interrompu par un énorme grognement et des battements d'ailes se faisant de plus en plus proche et rapides. Il pivota rapidement - largement aidé par le savon sur le sol - et fit face à une vision d'horreur : un énorme dragon noir fonçait vers le bateau. Entre ses griffes, il semblait y avoir un corps. Le manteau sombre cachant tout le corps ne mentait pas, le dragon avait choppé Tsurugi ! Décidé à sauver son futur compagnon et déjà ami, Satoru dégaina rapidement son épée et la la lança rapidement en direction du monstre volant. Ce dernier l'esquiva, mais d'un mouvement de la main, le capitaine attira l'épée vers lui de nouveau, usant de son magnétisme. L'épée traduit alors la même trajectoire qu'à l'aller et effleura le dragon cette fois. Il l'avait esquivé de peu ... La lame vint se planter violemment sur le pont, à moins d'un mètre du pirate à la capuche. Il se mit à courir, attrapant son arme sur sa route, il comptait mettre cette créature hors d'état de nuire le plus rapidement possible. Prenant appui sur la figure de proue, Satoru effectua un saut vers le Dragon, l'épée levée, prête à s'abaisser pour trancher sa cible. Mais le monstre était doté d'une intelligence assez avancé apparemment. D'un mouvement vif, alors que le pirate s'apprêtait à trancher la gorge du reptile volant de sa lame, ce dernier plaça dans la trajectoire de l'attaque son otage. Si il n'avait pas eu le réflexe de stopper son attaque au dernier moment, le capitaine aurait tranché l'otage du dragon, et l'aurait certainement tué. Le monstre en profita pour asséner un énorme coup de queue au pirate, qui valsa vers le bateau et y atterrit avec violence. Alors qu'il se releva rapidement pour se lancer à nouveau dans le combat, le capitaine aperçut la silhouette du gosse dont avait pris possession le dragon valser en direction de la mer. Pris d'une poussée d'adrénaline héroïque, Satoru se précipita en direction de l'eau, son ennemi naturel, pris appui sur le rebord du navire puis se jeta vers le gosse. Il l'attrapa en plein vol, mais se dirigeait lui même inévitablement dans l'eau. Pourquoi avait il sauté ? Bien qu'il ne sache pas lequel, il savait que Tsurugi avait ingéré un fruit du démon, et donc qu'il ne savait pas nager. Lui non plus n'en était pas capable, cette action est donc on ne peut plus débile. Mais c'est son sens de l'amitié qui l'a guidé.
Inévitablement, il se rapprochait de la surface aqueuse. Mais d'un coup, contre toutes attentes, le corps du pirate fut attiré par une force mystérieuse en direction du navire. Rapidement, il se retrouva à nouveau sur le pont, atterrissant avec légèreté cette fois. Il n'avait pas besoin de vérifier, le capitaine savait que c'était l'oeuvre de Yuba. Il pouvait faire confiance à son ami, quelles que soient les circonstances. Le capitaine vérifia vite fait si celui qu'il venait de sauver allait bien en lui ôtant son manteau. Et là, deux sentiments vinrent s'opposer en lui. Un énorme soulagement, et une colère profonde. Il venait de risquer sa vie pour sauver ... un pantin habillé. Après avoir poussé un hurlement primaire et lancé le pantin à l'autre bout du navire, Satoru se leva et se dirigea vers l'aire de combat, dans laquelle les pirates tentaient de se défendre contre les assauts du dragon - ou inversement -. Arrivé au bout du bateau, le monstre vola en pique vers le capitaine. Ce dernier ne bougeait pas d'un poil, il connaissait l'identité du Dragon, et il savait qu'il ne lui ferait pas de mal. Ce dernier se mit d'ailleurs à parler, ce qui confirma les doutes du pirate.


"Je suis le vent qui apporte le chaos ... - Le monstre prit de plus en plus de vitesse, jusqu'à arriver à la hauteur de Satoru, à ce moment, il se transforma et pris forme humaine - je suis, Murakumo !"

Le dragon de plusieurs mètres se transforma en un gosse, pas plus haut que trois pommes. Ses écailles noires changèrent pour une peau claire et des cheveux tout aussi clairs, frisant le blanc ou le gris. ce gosse, c'était lui que Satoru cherchait, Murakumo Tsurugi. Il l'avait déjà rencontré, sur l'île natale de celui ci, c'est un garçon reclus, mais qui sait montrer sa vraie personnalité à qui cherchera à la comprendre. Satoru avait fait sa connaissance, et il avait réussi à pénétrer cette coquille de solitude que s'était fait l'enfant. Il ne le connaissait certes pas encore vraiment, mais il allait apprendre à le connaître.

"Tu m'a fait flipper imbécile ! Bon, au moins je sais que t'es sain et sauf. T'a aussi décidé de me rejoindre finalement ? Ça m'fait vraiment plaisir mon pote !"

Le capitaine ébouriffa les cheveux de l'enfant avant de s'éloigner de lui. Il le savait que Tsurugi n'appréciait pas spécialement ça, mais cela l'amusait, et puis c'était une preuve d'affection que l'enfant ne prendrait pas à la légère. le capitaine avait d'ailleurs compris pourquoi le jeune garçon avait orchestré une fausse attaque à l'aide de son pouvoir. Il voulait savoir s'il pouvait faire confiance à son ami, savoir jusqu'où il irait pour lui, en lui faisant croire qu'il était lui même en danger. Tsurugi était le genre de personnes meurtries, le genre de personnes ayant souffert par le passé et qui avait besoin de faire pleinement confiance aux gens qu'il ne connait pas avant de pouvoir se confier à eux ou bien de les accompagner.
Satoru arriva au centre du pont, et il aperçut que la moitié des "coupes-jarrets" apportés par Yuba et Satoru s'étaient enfuis à la vue du Dragon. Seuls les plus valeureux étaient restés, ainsi, seuls les vrais hommes étaient restés. Malheureusement, il y avait moins d'une quinzaine de vrais hommes. Enfin, c'était suffisant pour faire diversion pour la future attaque. Le capitaine fit un signe de la main à tous et entre dans le salon du bateau. Il s'installa à la table et attendit que le reste du présumé équipage ne se rassemble afin de prendre la parole.


"Bon les gars, vous êtes la crème de la piraterie de l'île ! On va attaquer l'île de la Justice, comme vous le savez presque tous. L'argent, l'honneur et les combats nous attendent mais en attendant, le voyage durera 3 jours, vous serez donc sous mes ordres. Allez bande de feignasses, larguer les amarres, déployez la grande voile, et faites moi aller ce navire à toute vitesse ! - Les membres de l'équipage se ruèrent alors à leurs tâches, s'organisant entre eux pour savoir qui fait quoi. Dans la salle, il ne restait que Tsurugi, Limmroy, Yuba ainsi que le capitaine - Vous les gars, vous pouvez vaquer à vos occupations ! Les autres larbins feront tout le sale boulot héhé."

Puis il se leva pour se diriger vers la cabine où il se posera pour dormir.Le voyage avait commencé, et les Zan'shi no Shippuu avaient commencé leur recrtuement. Bientôt, l'équipage allait être connu par tout l'océan, et pour cause, ils allaient frapper un grand coup ...


HRP > D'abord, je tiens à préciser que Tsurugi m'a autorisé à faire bouger/parler son personnage ( il m'y a même largement incité xD). Ce rp se terminera également par le post de Yuba, nous posterons ensuite à l'île de la Justice pour commencer l'attaque ! < HRP
avatar
Takeshi D. Satoru
Pirate

Masculin Messages : 177
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 23
Localisation : South Blue // Île de la Justice
Camp : Cap'taine Pirate

Feuille Personnage
Niveau:
16/50  (16/50)
Points:
0/20  (0/20)
Grade / Prime: 10 000 000 berry

Voir le profil de l'utilisateur http://rebornforever.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première approche [Pv: Zan'shi / Heishiro]

Message par Limmroy Volere le Ven 21 Mai - 17:29

Quand Limmroy porta attention à Satoru, tout le magnifique spectacle était déjà terminé, c'était bien dommage, quoi que le Ménestrel ne savait même pas ce qu'il avait manqué, donc c'était pas si grave que ça. Et lorsque la rapide connaissance allé répondre à la question de notre cher Monsieur Propre, un individu s'invita, et répondit à une question qui ne lui était pas vraiment destiné. Enfin bon, c'était pas trop grave, me diriez vous, sauf que sans même vraiment le vouloir, Limmroy venait juste de se faire enrôler sur un bateau pirate, et ouai, un enrôlement presque forcé, on ne lui avait même pas demandé son avis, ce qui est un peu la defenition d'un enrôlement forcé, on ne lui avait pas non plus laissé le temps de s'exprimer. Mais ça ne changeait en rien qu'il n'était pas intéressé par cette ''offre''. De plus, par chance, son caprice n'était pas d'actualité, car en plus, pour l'instant, il n'avait vraiment pas envie de devenir pirate, comme la dernière fois, quand Satoru lui avait demandé, et où il avait déjà refusé.

Le ménestrel comptait donc bien tu remettre en ordre, mais le nouveau venu, enfin celui qui venu juste de monté sur le bateau, n'attendit même pas une réplique et parla avec Satoru de coupes-jarrets, de soulards et de pions, que pouvaient-ils bien manigancer ces deux là? Enfin bref, c'était pas vraiment ses ognons puisque il allait vite fait partir, et continuer à faire la tourner des îles de South Blue. Le brusque eu l'air d'en avoir fini avec Satoru, et donc le Capitaine du navire se dirigea vers son supposé nouveau matelot, qui avait prit la décision de lui briser son petit cœur, certainement que c'était cruel, mais c'est comme ça, il a pas envie de venir et alors? C'est son choix, c'est sa vie non? C'était maintenant ou jamais pour le remballer, il s'était même trouvé une réplique qui tue, qu'il avait de suite abandonné, car il trouva préférable de pouvoir descendre du navire en un seul morceau. Sauf que comme toujours rien ne se passa comme il fallait... Et oui un grand truc ailé noir arriva dans le port, d'après ce que Limmroy voyait c'était un énorme Dragon. Il se trouva poil frustré de ne pas encore pouvoir contredire Satoru, Mais il trouva tout de même consolation dans le fait qu'une créature mythique se promenait et massacré de pauvres gens devant lui, et l'inspiration se réveilla en lui, et un magnifique conte se créa dans le fin fond de son esprit. Il avait déjà hâte de pouvoir la raconter, mais il restait l'éventualité qu'il mourre lamentablement après que le ziozio eu décidé de le dévorer d'une boucher.

Vous vous posez certainement la question qui tue? Celle qui fait « Mais morbleu, pourquoi n'est-il pas plus surpris? Ou terrifié? » Une seule réponse à ce ci, un simple caprice, qui avait donné comme règle, « ne pas s'inquiéter du grand vers ailé qui mange des gens ». Et même si la zone était devenu une zone de guerre, et aussi une zone qui pouvais te raccourcir la vie, ou te raccourcir tout court, le Volere ne bougea pas d'un pouce, regardant tout le monde se battre, ou même s'enfuir, il ne voulait ni intervenir dans cette bataille, ni s'enfuir, il voulait juste regarder, s'inspirer pour cette histoire qu'il imaginai au fur et à mesure, et qu'il contera aux petits et aux grands. Donc quand Satoru fit toutes ses pirouettes et autres, il se contenta d'attendre, de regarder la scène, de s'inspirer pour son future show, et aussi pour ses acrobatie quant à faire, faisons des choses, faisons les bien. Par contre, l'épisode où Satoru se jette à l'eau, alors qu'il a le pouvoir d'un fruit du démon, ça il n'en prit pas note, même pour aller sauver quelqu'un, c'était complètement inutile et assez débile. Or, tout de même, Limmroy s'activa un peu, il allait tout de même pas laisser le pauvre Capitaine se noyer au fond de l'eau, ça serait pas très sympa de sa part, même s'il ne veut pas vraiment être lié à ce pirate. Lorsque Limmroy commença à invoquer une moelleuse couche de savon, qui par sa densité et sa légèreté aurait donné du temps à Satoru pour remonter sur le bateau, il vit que ce n'était pas la peine, le troisième homme avait été plus rapide , concentré sur Satoru, il avait l'air d'être la cause du déplacement soudain du jeune homme, un pouvoir intéressant qu'il détenait là.

Une fois sur le pont du navire, le jeune Capitaine enleva les couverture de par dessus la pauvre victime, et comme Limmroy plus tôt, il fut assez surpris, en ne trouvant pas ce qu'il cherchait. Et ça ne le mit pas dans un très bon caractère d'après ce que le jeune acrobate voyait. Dans un élan de colère et de kamikaze, il se dirigea vers le dragon, se mit droit comme un I, et attendit que la bestiole le remarque, et qu'elle lui fonce dessus. Limmroy fut tout de même étonné de ne pas voir le suicidaire bouger, certainement qu'il devait être au courant de quelque chose, dont tous les autres ignoraient, ou peut-être qu'il était tout simplement un débile fini.

Enfin finalement il s'est avéré que ce monstrueux dragon soit rien d'autre qu'un détenteur du fruit du démon, un autre pouvoir intéressant, mais assez décevant dans le fond. Limmroy regarda le gamin, soulevant un sourcil, il étonné de voir qu'un gamin aussi jeune que celui ci veuille intégrer un équipage de pirate. Quoi que les mers sont remplis de choses étranges, et ce ci ne l'était pas vraiment plus qu'un autre après mure réflexion.

C'était maintenant ou jamais, il devait allé voir ce foutu Satoru et tout lui dire, sinon il allait vraiment s'énerver et commencer à gueuler, mais qu'au moins qu'il le laisse causer un minimum. A voilà une opportunité de tout lui dire.

-EH! Sato-k....

Le Capitaine du navire s'engouffra dans son salon sans même lui porter attention, les autres types rentrèrent à la suite du jeune homme, laissant le ménestrel en arrière, qui par énervement lâchait des bulles tremblotantes sortir de ses oreilles, de ses narines et de sa bouche. Une envie de prendre la poudre d'escampette apparu dans l'esprit de l'artiste, il était à deux doigts de sauter du pont du bateau pour tomber sur les pavés du port. Il l'aurait fait s'il n'avait pas aperçu au loin le père de la jeune fille qu'il avait un tout petit peu tripoté la veille, accompagné de quelques autres personnages peut commode. Il faut tout de même préciser que dans cette histoire, c'était la jeune fille qui l'avait un peu allumé au départ, mais le frère qui n'était pas bien loin n'avait pas été du même avis. Plus qu'une seule solution, le seul endroit où il serait encore en sécurité était ce foutu salon.

-Et merde!

Limmroy s'engouffra donc dans la pièce, et se mit en sécurité au milieu de quelque types bien costauds, qui jouaient avec leur couteaux, après une courte réflexion il se demanda si c'était vraiment sage d'avoir fait ça?

Enfin Satoru commença son Show, parlant de leur projet, qui était certainement excitant pour un pirate, mais un peu moins aux yeux d'un simple Ménestrel. Mais avait-il vraiment le choix maintenant? Certes il pouvait toujours sortir, sauter sur son bateau et s'enfuir le plus vite possible, si on oubliait un instant que son bateau avait une jolie fuite... Non sa seule solution était de rester sur ce navire et descendre à la prochaine escale discrètement.

Tout le monde sorti, il allait suivre le groupe, mais Satoru l'interpella lui et les deux autres personnes qui s'étaient bien fait remarquées. A première vue il était dans les bonnes faveurs du Prince, ce voyage en bateau allé plus ressembler à une sympathique croisière en fin de compte. Mais ça ne changeait pas grand chose à sa décision, et il pensa préférable d'avertir le Capitaine dès le départ.

-Mon petit Sato-kun, je voudrais tout de même éclaircir un point avec toi avant de commencer ce voyage. Je pense que tu te doute que je suis tel un oiseau dans les cieux, je ne suis pas fait pour être en cage, et je prône ma liberté. Donc sans doute je te porterais allégeance ou une connerie de ce genre, je te promet aussi de t'être fidèle. Or par contre je ne te promet pas de rester à tout jamais sur ton bateau. J'espère que tu n'en serras pas trop déçu, mais je peux pas faire mieux.

Sur ce il lui fit une tape amicale sur l'épaule et sortit de la cabine d'un pas fier et sur de soi. Tout aurait put se passer avec classe et tout le tralala si son stupide volatil n'avait pas décidé de lui donner des coups d'ailes dans la gueule, lui rappelant comme il le pouvait qu'on s'embarquait sur le mauvais bateau.

-Maurvraise Vroilre. Mauuuuuurvraise Broir?

Le Ménestrel tenait fermement le bec du ziozio, assez énervé de se rappeler qu'il avait oublié la totalité de ses affaires sur l'île. Il allait devoir se retrouver un instrument...



Hrp: Excusez moi du temps de réponse, mais comme dit à Sato, j'ai eu quelque soucis et pas eu trop la tête... Enfin bref, je suis désolé, et j'espère que ce rp va vous plaire.
avatar
Limmroy Volere
Ménestrel des Mers.

Masculin Messages : 104
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 26
Localisation : Dans tes pattes
Camp : Pirate

Feuille Personnage
Niveau:
12/50  (12/50)
Points:
0/10  (0/10)
Grade / Prime: 0 berrys

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première approche [Pv: Zan'shi / Heishiro]

Message par Sanjô Riku le Mer 16 Juin - 0:38

    Riku voguait depuis maintenant 5 jours sur South Blue. Malheureusement sur son bateau il n'y avait pas de cuisine bien équipée comme cher lui donc il dut prendre des vivres directement de cher lui. Scrutant l'océan et les poissons qui étaient juste en dessous de lui il vit une petite île. D'après la carte ce n'était pas un île ou il trouverait grand chose et surtout pas la marine. En tout cas Riku ne voyait pas ce qu'ils feraient la bas sur une si petite île. Il engouffra son sandwich au poisson qu'il avait préparé cher lui d'une seule bouchée et partit vers cette île. Il replia les quelques trucs qui trainaient par ci par la sur le bateau afin que ce ne soit pas le bordel quand il arrivera sur l'île.

    Un petit port avec quelques bateaux était présent, mais le plus important était ce bateau. Il y avait bel et bien un grand bateau pirate. Riku va peut-être enfin trouvé son équipage ou il sera accueilli ! Le jeune garçon prit son sac, plus rien n'étaient présent sur le bateau et il l'attacha à un petit piquet à l'aide d'une corde. Il mit son sac à son dos et partit vers le village qui était non loin afin de trouvé ces pirates.

    Des cris et des rires faisaient échos dans une rue assez... évitée par les habitants. Il y avait un bar qui avait pour nom ;La chope rouge, un grand nombre de pirates y était présent. Un cri de recrutement retentit jusque dehors. Riku se transforma en forme d'hybride, c'est à dire mi-humain mi-ours et sauta par l'ouverture d'une fenêtre ouverte. Il atterrit au premier étage de ce bar et juste en dessous, il y avait un pirate qui recrutait bel et bien. Riku était très intéressé par ce recrutement et décida de se rendre la bas à l'heure donnée. Il n'allait pas sortir du bar si facilement, deux pirates qui se croyaient très fort l'avait vu entré par la fenêtre.

    - Alors, on essaye de se la joué...

    L'homme ne put même pas terminé sa phrase qu'il se prit un coup de poing dans le ventre et le deuxième un coup de genou dans le menton se qui fit éclaté une petite giclée de sang au sol. Riku repartit par la fenêtre en forme d'hybride et grimpa sur le toit afin d'escaladé les autres et de rejoindre le capitaine de cette même façon.

    Le soleil se couche, plusieurs pirates sont la à parlé et le capitaine crie en disant qu'ils vont avoir beaucoup d'aventure et tout le tralala mais on peut-être sur qu'ils vont être utilisé pour le sale boulot. Riku resta sur un toit à observé le comportement de ceux-ci. Tout en gardant sa forme de mi-humain, il aperçut un jeune homme qui s'écrasa sur le bateau. Des bulles partaient dans tout les sens sur quelques secondes. C'était un garçon qui maitrisait le savon, il avait sans doute mangé lui aussi un fruit du démon mais d'un autre type. Soudain, ce fut un dragon aux écailles noir qui intervint, ils se livrèrent au combat sauf les bon à rien qui se prenaient pour des pirates qui ont décidé de fuir. Riku sauta vers eux et leurs barra la route. Il se mit devant eux.

    - Arrêtez vous bande de lâches, je vais vous exterminez. FAUX D'HEMERA !


    Tous les pirates furent aveuglé par cette attaque et Riku en profita.

    - RAGE D'ARES !

    Après les cris des pirates, plus aucun étaient debout, ils étaient tous au sol lorsque le jeune homme s'était transformé en ours. Le jeune garçon redevint normal et en retournant près du bateau il s'infiltra parmi les pauvres petits pirates qui ne servaient à rien et aperçu que le dragon était en fait un gamin aux cheveux blond.

    Pénétré sur le bateau, il n'attendit pas et partit directement s'adresser au capitaine.

    - Bonjour, mon nom est Riku et je cherche à vengé mon père de la marine, je suis cuisinier et je voudrais faire partie de votre équipage pour me vengé et si vous m'aider j'utiliserais mes connaissance en cuisine pour vous.
avatar
Sanjô Riku
Pirate

Masculin Messages : 11
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 22
Camp : Pirate

Feuille Personnage
Niveau:
11/50  (11/50)
Points:
0/16  (0/16)
Grade / Prime:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première approche [Pv: Zan'shi / Heishiro]

Message par Takeshi D. Satoru le Mer 16 Juin - 19:46

La mer était calme en cette fin d'après midi, le vent soufflait à peine, la vitesse de croisière du bateau en pâtissait donc directement, et il allait assez lentement. Satoru était adossé sur la tête de proue, comme à son habitude. En regardant l'horizon, il jouait avec sa chaîne fléau, une arme dont il avait fait l'acquisition il y a peu. C'était son ancienne chaîne, rien n'avait changé, mais au bout, un boule de fléau avait été ajoutée. Enfin, nous nous éloignons du sujet principal.

Le soleil allait bientôt se coucher, et sur le bateau, tout était calme. Le navire avait quitté le port moins d'une demie heure auparavant. Actuellement, ils étaient exactement 18 à naviguer sur le bateau. trois d'entre eux, étant des amis du capitaine, vaquaient à leurs occupations, tandis que les autres se tapaient le sale boulot. Enfin, enfin Satoru n'avait plus à s'occuper de tout sur le bateau, il pouvait enfin jouir pleinement de ses pouvoirs de capitaine. Même si cet équipage n'était qu'un équipage provisoire, il savait que quelques uns d'entre eux allaient continuer l'aventure avec lui, et c'était le plus important.

En cette fin de soirée, le capitaine du navire commençait doucement à avoir faim. Son ventre se plaignait allègrement, grognant telle une bête sauvage. D'habitude, lorsqu'il ne naviguait encore qu'avec Yuba, c'était ce dernier qui cuisinait. Satoru avait des notions de cuisine assez vaste, mais camarade Yuba aimait faire ça, alors même si ces plats n'était pas digne d'un chef coq, Satoru les mangeait avec plaisir. Mais maintenant, si le capitaine lui demandait de faire à manger pour tout le monde, Yuba l'enverrait sûrement paître sans préavis quelconque, sous prétexte qu'il a "la flemme". Allait il devoir se faire à manger lui même ? Non, il venait de se souvenir d'une chose. Lorsqu'ils avaient embarqués, un jeune garçon vint lui adresser la parole. Il s'appelait Riku selon les vagues souvenirs du capitaine. Il avait dit autre chose ... Le capitaine se creusa la tête et finalement, se souvint à peu près du discours du jeune homme. Il était cuistot, et il avait rejoins l'équipage afin de se venger de la marine. C'était une bonne chose, sans cuistot, l'équipage aurait peiné à naviguer !

Bonne nouvelle, un cuisinier était à bord. Satoru s'empressa alors d'aller à la cale, criant le nom de ce Riku de toutes ses forces. Lorsqu'il le trouva enfin, il lui demanda de cuisiner, il ne pouvait plus attendre plus longtemps. Et c'est ainsi que l'équipage prit son premier repas collectif. ce soir là, l'ambiance était festive, et le maître mot était "fiesta". Ce soir là, ils apprirent à se connaître les uns les autres. Et c'est à ce moment là qu'un intrus décida d'arriver et de casser l'ambiance. Un homme plutôt grand et habillé de manière assez classe débarqua sur le bateau d'on ne sait d'où. Il portait un masque assez funeste et semblait vouloir attaquer, enfin ce ce que déduirait n'importe qui au vu des katanas qu'il brandissait.

"Ce navire est à nous !"


Ah ... Encore un schizophrène psychopatique qui se prends pour le centre du monde et qui se croit plus fort que tout le monde. Était-ce un pirate ? Fort possible, étant donné qu'il n'avait ni uniforme de marin ni quoi que ce soit d'autre. A moins que ce soit un chasseur de primes ?

"Pourriez-vous nous préparer quelques pitances, s’il vous plait messieurs les gibiers de potence ?"

Sur le bateau, un silence radio. Personne ne savait quoi faire, ou comment réagir. Personne ne fêtait, personne ne bougeait. C'est alors que dans un gros *flotsch* (Onomatopée bizarre j'avoue), un morceau de viande assez gros s'écrasa sur le masque de l'étranger. Pendant quelques secondes, il glissait le long du visage de l'intrus, laissant derrière lui du jus bien gras, jusqu'à tomber et percuter le sol, réalisant le même bruit qu'auparavant. Celui à l'origine de ce projectile plutôt hors du commun se mit alors à hurler, contre toutes attentes, il se trouvait être le capitaine du navire.

"Si tu veux bouffer, va falloir que tu te batte à nos côtés mon gars. Bienvenue sur le navire matelot !"


Tous les pirates retournèrent alors à leurs occupations, continuant leur joyeuse beuverie. Le capitaine quant à lui s'approcha du nouvel arrivant. Levant sa main vers son opposant, à quelques mètres de lui, il attira les deux armes des mains du nouveau vers lui.

"T'auras pas besoin de ça pour l'instant ... Va avec les autres, l'un d'entre eux t'expliquera bien la situation ! Sur ce, je me retire ..."


Satoru se dirigea alors vers la cuisine. Il comptait faire la fête pour peut être, la dernière fois de sa vie. Cet assaut était dangereux, et il y avait beaucoup de chances qu'ils y laissent tous leur peau. Heureusement, il faisait confiance à ses nouveaux compagnons, du moins, à la plupart. L'avenir lui dira si il avait raison de faire aveuglément confiance, ainsi à des inconnus ...


HRP > Post merdique je l'avoue, mais en même temps, j'avais rien à y dire ... Topic clos, dans le prochain, nous débuterons l'assaut ! Je le posterais dans les plus bref délais Wink < HRP
avatar
Takeshi D. Satoru
Pirate

Masculin Messages : 177
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 23
Localisation : South Blue // Île de la Justice
Camp : Cap'taine Pirate

Feuille Personnage
Niveau:
16/50  (16/50)
Points:
0/20  (0/20)
Grade / Prime: 10 000 000 berry

Voir le profil de l'utilisateur http://rebornforever.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première approche [Pv: Zan'shi / Heishiro]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum