One Piece Fr
Forum fermé.
Annonce
Oye oye peuple d'OP-FR. Nouveau topic de recensement, vous avez jusqu'au 2 juillet au soir pour vous recenser, http://op-fr.activebb.net/news-f25/-recensement-v2--t802.htm#7759
Partenaires




Tchat Blablaland
Topsites
Merci à vous de cliquer toutes les deux heures sur ces images, cela contribue énormément au développement du forum.





The Singing Sea [Pv Yue]

Aller en bas

The Singing Sea [Pv Yue]

Message par Shikisha On'Tei le Sam 26 Déc - 21:47

[Voyage de l'île Justice jusqu'à l'île du Karaté]

Shikisha's OST (The Seatbelts~~The Singing Sea II)

Question. Des questions. Était-il vraiment coupable de ce que l'accusait Yue ? Avait-il provoqué son malheur ? Avait-il, encore une fois, détruit la vie d'autrui ? Recommençait-il à faire les mêmes erreurs que par le passé ? Shikisha, habituellement si joyeux replongeait dans un état qu'il n'avait plus connu depuis le décès de Shifuu Haapu. Et cet état lui rappelait également ces souvenirs qu'il aurait préféré oublier. Cette nuit pluvieuse qui avait marqué sa vie à jamais.. Ce sang sur ces mains... Ce tatouage qu'il arborait sur le front... Ces promesses qu'il devait tenir quoique lui en coûte sa vie. Mais il avait mêlé une personne sans histoire à cela. Il avait influencé le Destin d'une personne, sans lui demander son avis. Il l'avait fait malchanceuse et criminelle. Comment pourrait-il un jour se pardonner ses actes ? Bien qu'elle lui est dit qu'elle ne le détestait pas et qu'elle l'appréciait en réalité, comment pouvait-il réellement croire à ce brusque revirement ? Et même si ce que Yue avait dit pouvait être vrai, pouvait-il se pardonner ?

Allongé sur ce canapé miteux que possédait le vieux Jin, le Gentleman ne pouvait dormir. Il ne cessait de retourner et retourner l'aventure qu'il venait de faire subir à Yue. Oh, bien sûr, le Musicien s'était bien amusé à courir partout et à baffer des Marines. Mais la journaliste, qui était une personne normale -bien que doté d'un caractère assez... Bon, disons le clairement, volcanique- n'avait pas dû trouver cela drôle. Sans s'en rendre compte, il l'avait entrainé avec lui. Shikisha soupira. Cette nuit, il en était sûr, il ne pourrai pas dormir malgré tous ses efforts. Lentement, le Pirate se releva et alluma une cigarette, celle-ci projetait un faible halo lumineux, seule source de lumière visible dans ce salon noirâtre. De ce bout coloré, quelque chose s'échappait, flottant. Le Musicien se recoucha, fixant le plafond. Inutile de ressasser les événements qui s'étaient déjà passées. Il savait à présent ce qu'il allait faire. C'était simple. Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ? Un gant retira le minuscule instrument de mort et l'écrasa dans un cendrier. Une vague de fumée fut expulsée vers le plafond, à présent grisâtre royaume de nicotine. Puis l'homme ferma les yeux et s'endormit...

***

..Avant de se réveiller en sursaut. C'était le matin, il était temps de s'enfuirpartir de l'île Justice. Tout était prêt pour leur départ, ils ne manquaient qu'à charger les vivres et l'eau. Finalement, le Musicien arriva à voler un tonneau de rhum à Jin. Lorsque Yue se leva, tout était déjà embarqué et Shikisha l'attendait. Il remercia son ami et sans un mot partit avec sa nouvelle compagne d'aventure. Pour aller où ? A la prochaine île, l'île du Karaté, où Shikisha pourrait dégoter un bateau plus spacieux pour naviguer.. Quant à Yue... Il ne savait pas ce qui se passerait là bas. Ce serait à elle de décider. Soupirant faiblement, il regardait l'horizon. La mer était plutôt calme et leur bateau fendait les vagues tranquillement. Ces montagnes flottantes irrégulières bougeaient dans un mouvement uniforme, calme quiétude des océans. Le Gentleman s'empara de sa montre à gousset et regarda l'heure: cela faisait une demi-heure qu'il naviguait déjà... Ils arriveraient le lendemain à l'île du Karaté. Shikisha trépignait d'impatience, la suite promettait d'être intéressante, tous les fanatiques d'arts martiaux se retrouvaient à South Blue tous les ans sur cette île hors du commun et réputé pour ses maîtres. Sortant enfin de ses pensées, il se retourna et répondit à la question légitime de la journaliste.


"Oui, ne t'inquiète pas. J'ai des connaissances suffisantes pour naviguer dans ces eaux."

Le Pirate disparut dans la cabine sans dire un mot et revint une vingtaine de minutes plus tard avec une poêle rempli de quelque chose de jaune. Souriant, semblant avoir oublié ses soucis de la veille, il déclara:

"Tu dois avoir faim, alors je t'ai préparé une recette de mon île natale. La Kujira Omelette !"

D'un air triomphal, il déposa l'omelette dans une assiette et la tendit à la journaliste. Shikisha voulait se faire pardonner et cela se voyait. Il était réellement désolé de tout ce qu'il lui avait fait vivre.. Bien que de la nourriture n'était pas suffisante, il espérait au moins que cette petite attention -qui était en faite parfaitement normal à bien y regarder- lui serait favorable. Sur le ton de la conversation -il espérait encore en avoir une avec Yue- il demanda:

"Tu possèdes les pouvoirs d'un fruit du démon, non ? J'ai senti quelque chose de bizarre lorsqu'on était au Q.G des Marines."

[Post un peu pourrie, désolé uu", si tu veux je referai la fin..]

___________________________

~~>[i]Shiki's Theme
One piece golden age sisi la famille wesh
avatar
Shikisha On'Tei
● Modérateur ●

Masculin Messages : 226
Date d'inscription : 21/11/2009
Age : 25
Localisation : En fuite sur les mers !
Camp : Pirate

Feuille Personnage
Niveau:
20/50  (20/50)
Points:
9/20  (9/20)
Grade / Prime: 15.000.000 berry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Singing Sea [Pv Yue]

Message par Mahou Yue le Dim 27 Déc - 15:22

Je voulais vous dire d’aller crever en enfer,
mais je crois que vous y êtes déjà.

Notre départ de l’Île de la Justice se passa dans les meilleures conditions possibles. Pour une fois, je pouvais remercier Shikisha d’avoir une relation aussi fiable que ce vieux pirate. Jin nous avait fourni des vivres pour que l’on puisse faire la traverser dans de bonnes conditions. J’espérai néanmoins qu’il ne nous arriverait rien en mer : Nous n’étions visiblement ni l’un ni l’autre apte à sauver l’autre si l’un venait à tomber à l’eau. Et c’était particulièrement dangereux pour ne pas dire affolant.
Je restai inquiète pour ces raisons, mais aussi parce que je ne savais pas ou est-ce que tout ça allait me mener. Je n’avais pas idée dans quoi je m’aventurai, même si ce vague aperçu des évènements passés me donnait raison d’être préoccupé. Shikisha étant un aimant à problème, je savais d’ors et déjà que notre prochaine escale serait, elle aussi, comblée d’ennuis en tout genre. Je me devais d’essayer de le tenir tranquille mais aussi de faire attention à ce que l’on ne mette pas trop les pieds dans le plat.
Autant dire : une tâche bien difficile pour une si petite personne. Je ne le sentais pas et j’avais raison. Shikisha allait sûrement m’entrainer dans d’autres péripéties alarmantes et vraiment, ça craignait pas mal. Je ne pourrais pas à chaque fois lui sauver la mise et empiré ma situation. Il en allait de ma réputation (qui avait pris un tout autre tournant. Moi qui voulais devenir célèbre pour mon talent de journaliste et nous pour mes mésaventures… ça allait me jouer des tours, ça aussi !).

Je partais néanmoins avec le cœur léger, les mots que j’avais lâchés la nuit même pour me faire pardonner de Shikisha m’avaient enlevé d’un poids. C’était dit. Et je me sentais alors fluette et soulagé de l’être. J’ai mon franc parlé et mes mauvaises manières, mais j’avais horreur de me fâcher avec quelqu’un qui ne le méritait pas. Après tout, il fallait que je voie le bon côté des choses : j’allais visiter bon nombre de coins pendant un temps indéterminé et c’était plaisant à savoir.
Mon travail de journaliste me permettait de voyager, mais pas de la façon dont Shikisha me le proposer. J’espérai juste qu’il n’y aurait pas plus de problème que ça. Le hasard avait son attrait, aussi. Même si hasardé de la sorte n’était pas toujours des plus plaisants, il fallait juste se focaliser sur les bons côtés : J’étais en bonne compagnie (des plus étranges et pirate de surcroit, certes, mais bonne compagnie quand même) et je pouvais prendre ceci comme des vacances à rallonge.
Restait plus qu’à régler ce problème avec Kiwako-chan. Je savais qu’elle allait me hurler dessus en apprenant ça, et qu’après je recevrais des nouvelles de Yamato et Akira pour avoir été aussi stupide, mais il y avait pire. « Et tout ira pour le mieux. » me dis-je en fixant Shikisha. Après tout, on ne pouvait pas faire plus dangereux et irréfléchi que la veille (ou alors, je parlai trop vite. Sans doute.).

Posant une question légitime pour être au courant des talents de navigateur de mon compagnon pour les temps à venir, je lâchai un soupir rassuré lorsqu’il me dit qu’en effet, il avait les compétences nécessaires pour ce genre de mer. Moi qui me perdais dans une pièce de trois mètres carré me voyais bien piteuse avec mes vagues connaissances en navigation. Il ne comptait de toute façon pas sur moi pour ce genre de chose.
J’étais plus douée pour récolter des informations. Je passai plutôt inaperçu, ou tout du moins, je savais me faire discrète. Et de ce fait, il m’était plus facile d’écouter les discussions des gens et d’en tirer des renseignements. Sur tout et n’importe quoi, que ce soit de la pluie, du beau temps, des dernières nouvelles d’East Blue, ou autre… Et je faisais un tri, savais tout autant manipuler pour savoir des faits plus précis. Au fur et a mesure, je notai tout ce que je savais dans un carnet que je portai sur moi.
Shikisha disparut alors dans la cabine et je me trouvai d’autant plus mal. Je n’aimais pas être toute seule à regarder l’horizon. Ça me faisait clairement peur. Et s’il arrivait quelque chose ? Un peu parano, je préférai m’installer confortablement contre la balustrade en bois sur l’avant du navire. Admirant les flots transpercés par leur bateau, je fus surprise de revoir Shikisha revenir avec une assiette qu’il me tendit.

    « M-Merci… bégayai-je en attrapant l’assiette que me tendait Shiki. »


Je me mis à rougir, fixant le plat en m’empourprant de plus en plus. Je vivais seule et je n’avais jamais eu à faire à ce genre de bonnes intentions de la part des autres. On ne m’appréciait pas tellement et le peu de gens qui m’aimaient étaient aussi nuls que moi. Donc ce n’était pas avec eux que je pouvais recevoir ce genre de délicatesse. Ça me faisait plaisir, a un point qu’il ne pouvait imaginer. Plantant ma fourchette dans le plat en prenant une bouchée, je fus surprise de découvrir ces nouvelles saveurs. C’était agréable. Il était plutôt doué en cuisine et avait surement d’autres dons cachés !
Et la discussion s’enchaina alors sur mon fruit du démon. Me raclant la gorge, je fis mine de ne pas avoir entendu. Mais je savais que je n’échapperai pas à cette question de toute façon. Il m’avait vu l’utiliser, il m’avait vu en action. Comment pouvais-je espérer après ça passer sans que l’on ne m’interroge ? Levant les yeux vers lui en perdant mon sourire naissant, je lui dis alors d’une voix presque froide :

    « Hum, en effet. »


Marquant une pause, je réfléchissais à comment tourner mes phrases pour être le plus clair possible.

    « Eiki Eiki No Mi. Un fruit qui me permet de contrôler les forces, de me les approprié, de les déplacer, d’en faire ce que je veux. C’est de la physique et c’est hyper ennuyant. Et autant dire que je ne sais pas vraiment m’en servir. Tu te doutes qu’on ne fait pas explosé une vitre avec une carte, et ce n’est pas avec mes petits bras tous musclés que je terrasse un homme. »


Je lui fis un sourire et reprit :

    « Mais puisqu’on est sur cette lancée. Tu en as un, toi aussi ? Et sûrement plus complexe que le mien… Tu m’explique, dis ? »


Ecoutant son explication, je reportai mon attention sur la mer qui nous menait là ou il le désirait. J’adorai l’eau, je trouvai ça génial, et j’étais particulièrement déçue de ne plus pouvoir nager. Petite, je n’arrêtai pas avec ma mère pour que l’on s’y rende, elle n’était pas d’accord parce que je ne savais pas nager du tout et que même avec des bouées, je réussissais à me noyer. Bon nombre de fois elle avait dû me sortir de là alors que je n’étais que dans 10cm d’eau. Maladroite, empoté, bien heureusement, j’avais changé.

    « Nous allons ou, au juste ? »


Comme frappée par une illumination divine, je me demandai enfin ou est-ce qu’on allait accoster. Je n’avais pas pris la peine de lui poser la question avant de partir et ce n’est que maintenant que je m’interrogeai.

    « Dis, tu ne voudrais pas nous jouer un peu de musique ? »


Dernière édition par Mahou Yue le Dim 27 Déc - 18:16, édité 1 fois
avatar
Mahou Yue
Civil

Féminin Messages : 37
Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 25
Localisation : Sur un bâteau marine, avec Shikisha.
Camp : Civil

Feuille Personnage
Niveau:
18/50  (18/50)
Points:
8/20  (8/20)
Grade / Prime: 7.000.000 berry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Singing Sea [Pv Yue]

Message par Shikisha On'Tei le Mer 30 Déc - 18:40

L'air marin emplissait les narines de Shikisha. Une douce brise faisait voleter ses cheveux bouclés pendant que le bateau fendait de sa proue les eaux. L'île où ils allaient se rendre était entrain de poindre à l'horizon, montrant au Musicien le mât des bateaux déjà amarrés dans son port. Le Pirate était certain que le séjour allait être intéressant, n'en déplaise à Yue. La pauvre allait malheureusement encore subir la malchance de Shiki et son goût pour le risque encore quelques temps.. Il se retourna vers la journaliste qui mangeait avec un réel délice son plat. Apparemment, ce n'était pas courant pour elle de recevoir de tels attentions. Il faut bien le dire, ce n'était pas spécialement étonnant. Shikisha aimait beaucoup la jeune femme mais il fallait avouer qu'elle n'était pas facile à vivre. Et il avait constaté cela en seulement deux jours. Cela montrait bien des choses, à commencer par sa facilité à nouer des liens avec autrui ainsi que l'immensité du caractère explosive et prise de tête de Yue.

Après plusieurs minutes de dégustation de l'omelette Kujira -omelette Kujira, parce que vous le valez bien- elle se décida enfin à répondre à sa question. Ainsi, elle avait en effet ingurgité un de ces fruits au goût abominable. Sa capacité rendit le Musicien estomaqué. C'était une capacité bien plus subtile que la sienne... Bien entendu, inutile de le dire, le Gentleman n'avait aucune idée du potentiel extraordinaire du fruit qu'il avait lui-même avalé. Ou en tout cas, ne le percevait que lors du combat-même. Il était ainsi, rendant ce que les autres lui montraient totalement mirifiques et dépréciant ce que lui-même expliquait et avait. Une nature bien modeste en somme, ce qui était paradoxal venant d'une personne se vantant d'être un Gentleman. Ce fut à son tour de répondre, soupirant, le Pirate ôta l'un de ses gants et présenta sa paume à la demoiselle. Outre sa pigmentation de peau et une main normale, où pouvait déceler sur la face intérieur de sa main la présence de parties charnues de couleur bien plus sombre que le reste. Se rapprochant pour qu'elle puisse mieux voir, le Musicien expliqua:


"Ce sont des coussinets, comme les chats. J'ai mangé le fruit Nikyu Nikyu, faisant de moi un homme-papatte... Malgré son nom un peu ridicule, ce fruit m'a octroyé de nombreux dons. Son pouvoir initial est le fait de pouvoir envoyer tout ce qui touche mes mains à grande vitesse, indépendamment de son poids, de sa consistance et de sa taille."

Souriant, il remit son gant et continua son explication.

"Je pourrai donc envoyer quelqu'un à l'autre bout du monde, faire voler ce bateau jusqu'à RedLine, me débarrasser d'un immeuble et même envoyer des sortes de balles d'air, tout cela par une simple pression de ma paume. Pour terrasser les Marines dans le bar, je leur ai tous envoyés des balles d'air... Malheureusement, je suis obligé de couvrir mes mains en permanence, sinon j'enverrai tout ce que je toucherais je-ne-sais-où..."

Après ses explications, Yue reporta son attention sur les flots. Peut être devait-elle penser au fait qu'elle ne pouvait plus nager ? Le visage de Shikisha fut fendu par un petit sourire en coin pour lui-même et, tout comme sa complice, il admira l'élément aquatique dans toute sa splendeur. Le Silence régnait. Il n'avait aucunement besoin d'être troublé, quelques fois, même l'énergumène le plus malchanceux et endetté de South Blue comprenait que certains moments se passait de mots. Il sortit une cigarette, l'alluma et se la cala dans le bec. S'installant au bout du navire, à l'avant, il contempla la proue rompre l'équilibre et l'uniformité des vagues, tandis qu'une émanation de vieux tabac s'inscrivit dans l'air, mêlant son effluve forte à celle, délicate, de l'iode salée. Au premier abord, il n'entendit pas la question de la journaliste et continua à regarder l'océan se fissurer face à leur embarcation. Puis, enfin, se détourna de l'horizon et rejoignit la jeune femme. Le Gentleman avait en effet entendu mais perdu dans sa méditation dans l'onde, la question s'était tout de suite vu enterrer dans les recoins sombres de son esprit. C'est donc un petit sourire gêné, qu'il répondit:

"Notre destination est l'île du Karaté... Tous les fans d'arts martiaux et de combat se rassemblent ici.. Je suis désolé, mais notre séjour sera encore sans doute mouvementé. Ah, j'oubliais. Sur cette île, on applique le Repos du Guerrier. Par conséquent, on ne pourra dormir que de minuit à cinq heures du matin..."

A la suite de sa dernière phrase, l'homme se mit à avoir un petit rire nerveux, tandis que des gouttes de transpiration venaient couvrir son visage -c'est dégoûtant, hein ? La faute à qui ?- mais il ne se passa rien. Incroyable ! Le Monstre Yue était devenu un être calme et raisonnable, ne frappant notre pauvre Musicien malchanceux. Alleluia ! Alleluia ! Remercions le Seigneur de nous avoir octroyé la permission de ne pas recevoir de branlées successives de la part de la jeune femme. Shiki en avait presque les larmes aux yeux, tellement cette réaction calme l'émouvait. Finalement, la journaliste lui demanda de jouer de la Musique. Incroyable mais vrai. Apparemment, une réel amitié naissait entre les deux compagnons d'aventures. Ce qu'elle lui avait dit était donc vrai.. Elle l'aimait bien. Acquiesçant silencieusement, le Gentleman vint prendre sa valise, en extirpa son violon, cala l'instrument sous son menton, posa l'archet délicatement sur les cordes et enfin commença. Juste avant que la musique commence à s'élever, Shikisha eut le temps de déclarer:

"Viva la Vida !"

Shikisha's OST (Coldplay~~Viva la Vida [Violin Cover] )

Le nom de ce qu'il allait jouer prononcé, les premières notes s'égrenèrent. Hautes, elles s'élevèrent, répandant une mélodie joyeuse et entrainante, cette phrase musicale se continua pendant plusieurs secondes avant qu'une autre ne s'élève, plus mélodieuse et aigu. Un escargophone musical, invention de Shifuu jouait les premières notes tandis que Shiki continuait de jouer la mélodie. Une troisième phrase musicale jaillit de l'instrument tandis qu'un deuxième escargophone musical était déposé pour continuer à jouer la phrase précédente. La troisième semblait plus triste, tel un oiseau solitaire volant au-dessus des flots mais ensuite revenait l'espérance dans une phrase plus mélodique, plus clair. Le bras du musicien s'abaissait et remontait pendant que les doigts de son autre main se promenaient sur le manche, dévoilant de nouvelles notes. Un troisième escargophone musical joua et tous continuèrent de jouer, dévoilant enfin la mélodie entière, splendide, éclatante de vie et d'espoir. Hymne à la vie. Ce n'était plus une simple partition qu'on jouait c'était une ode. C'était un voyage musical, bien plus féerique que ce qu'on pouvait attendre. Les dernières notes jaillirent, de plus en plus faible... Avant de se taire.

Le Musicien lui sourit.... L'île était en vue. Se rapprochait. Ils allaient accoster dans quelques heures..


[Topic clôt, je te laisse faire la suite et décrire notre arrivée. Ah, une dernière chose, ne redis plus que je ne suis pas motivé pour un RP, ou je t'écrabouille, je t'éradique, je t'annihile. Tout vient à point à qui sait attendre.. x)]

___________________________

~~>[i]Shiki's Theme
One piece golden age sisi la famille wesh
avatar
Shikisha On'Tei
● Modérateur ●

Masculin Messages : 226
Date d'inscription : 21/11/2009
Age : 25
Localisation : En fuite sur les mers !
Camp : Pirate

Feuille Personnage
Niveau:
20/50  (20/50)
Points:
9/20  (9/20)
Grade / Prime: 15.000.000 berry

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Singing Sea [Pv Yue]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum